LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Festival musical

Les Francofolies 2020 seront musicales et responsables



290936.jpg

Georges Mischo, bourgmestre d’Esch-sur-Alzette, Gérard Pont, directeur des Francofolies de La Rochelle, Loïc Clairet, coordinateur général des Francofolies Esch-sur-Alzette, et Pierre-Marc Knaff, échevin à la Ville d’Esch-sur-Alzette. (Photo: Paperjam)

L’édition 2020 des Francofolies à Esch-sur-Alzette a été dévoilée ce matin: un programme naissant, mais des ambitions bien définies pour cette première édition complète qui se déroulera du 12 au 14 juin.

En 2018, les Francofolies avaient posé un premier pied à Esch-sur-Alzette pour un warm-up. Deux ans après, et avec un peu de retard par rapport au calendrier initialement envisagé, c’est avec une organisation renforcée et des objectifs bien définis que le festival dédié à la chanson francophone originaire de La Rochelle mais s’exportant à l’international a présenté les grandes lignes de ce qui sera sa première édition complète au Luxembourg. Il se déroulera du 12 au 14 juin 2020.

Une programmation encore naissante

Ce qui importe avant tout dans un festival de musique, c’est la programmation. Celle des Francofolies Esch-sur-Alzette est réalisée en partenariat avec la Rockhal, la Kulturfabrik et le Escher Theater. Et des têtes d’affiche ont été annoncées: Véronique  Sanson , Arno, Mayra Andrade et Bon Entendeur font déjà partie des artistes invités. À leurs côtés, on trouve également Izia , YUZMV, Ryvage  et  Chaild .

Véronique Sanson  (Photo: Stéphane de Bourgies)

1 / 3

Arno (photo: Danny Willems)

2 / 3

Mayra Andrade (Photo: OJOZ)

3 / 3

Un mélange de stars françaises, mais aussi des artistes internationaux chantant en français et de jeunes talents à découvrir, y compris des Luxembourgeois, ce qui «témoigne de la diversité de la francophonie et francophilie», comme l’a souligné Gérard Pont, directeur des Francofolies de La Rochelle.

La Kulturfabrik réalisera une programmation carte blanche «alternative» le vendredi 12 juin. Le Escher Theater, quant à lui, propose une création: «Les Frontalières» de Sophie Langevin, qui sera complétée par une proposition musicale.

Les concerts se dérouleront principalement dans le parc du Gaalgebierg, mais les organisateurs promettent que toute la ville sera irriguée pendant toute la durée du festival. Il est ainsi question de balades musicales, de petits-déjeuners musicaux ou encore de concerts dans les bars.

Plan d'implantation sur le site du Gaalgebierg.  (Illustration: Rockhal)

1 / 2

Vue aérienne du Gaalgebierg. (Photo: Francofolies Esch/Alzette)

2 / 2

Un engagement écoresponsable

Les organisateurs des Francofolies Esch-Sur-Alzette entendent bien positionner cette manifestation comme un rendez-vous incontournable pour sa programmation, mais aussi très engagé au niveau sociétal. Ainsi, le festival sera écoresponsable. Les partenaires devront adhérer à une charte, une scène sera construite à partir d’éléments de récupération, il n’y aura pas de vaisselle jetable, le mobilier sera réalisé par des personnes en réinsertion sociale grâce à la collaboration avec le Centre d’initiative et de gestion locale (CIGL)…

«Même le site internet a été conçu pour être ‘low energy’ et consommer 50% de moins de carbone qu’un site ordinaire», a expliqué Loïc Clairet, coordinateur général des Francofolies Esch-sur-Alzette. Afin de positionner Esch-sur-Alzette comme une ville qui compte dans la culture, 1,3 million d’euros du budget 2020 de la Ville d’Esch a été attribué à l’organisation de cette manifestation. «Ce festival est aussi pour nous l’occasion de nous préparer à Esch 2022», a déclaré Pierre-Marc Knaff, échevin en charge de la culture à la Ville d’Esch-sur-Alzette.

La billetterie ouvre le 9 décembre, www.francofolies.lu