ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

événements annulés

Les forains attendent leur tour



Charles Hary (ici aux côtés de la bourgmestre de la Ville de Luxembourg Lydie Polfer) espère pouvoir trouver un terrain d’entente avec les ministres Delles et Tanson (Photo: Paperjam / Archives / Nader Ghavami)

Charles Hary (ici aux côtés de la bourgmestre de la Ville de Luxembourg Lydie Polfer) espère pouvoir trouver un terrain d’entente avec les ministres Delles et Tanson (Photo: Paperjam / Archives / Nader Ghavami)

Les foires d’Esch, de Differdange et de l’Octave sont annulées: les forains redoutent une année blanche en 2020.

Les forains n’ont pas le cœur à la fête. Supposés animer le marché de l’Octave en ce moment même, les voilà contraints de rester chez eux jusqu’ au 31 juillet au moins et l’interdiction de tout rassemblement fixée à cette date.

«Cette année, on ne va pas avoir un seul revenu parce qu’ils ont fermé toutes les fêtes: même la Schueberfouer est annulée », rumine Charles Hary, président de la Fédération nationale des commerçants forains.

Le coronavirus met en péril ce secteur qui emploie 60 familles au Grand-Duché, souligne un communiqué diffusé début mai.

La Schueberfouer passe son tour en 2020, Covid-19 oblige. Les forains luxembourgeois comptent sur des petites kermesses de quartier pour avoir quelques rentrées. (Photo: Paperjam / Archives / Nader Ghavami)

La Schueberfouer passe son tour en 2020, Covid-19 oblige. Les forains luxembourgeois comptent sur des petites kermesses de quartier pour avoir quelques rentrées. (Photo: Paperjam / Archives / Nader Ghavami)

Si l’organisation ne remet pas en cause les décisions du gouvernement et admet que la santé prime, elle s’interroge sur la pertinence de l’ouverture annoncée au 29 mai prochain du parc d’attractions Europa-Park, situé à trois heures de route du Luxembourg: «Quand les grands parcs vont rouvrir, je ne vois pas où est le problème pour rouvrir les fêtes foraines.»

Le représentant a sollicité, mi-avril, une entrevue avec le ministre des Classes moyennes Lex Delles  (DP) et la ministre de la Culture Sam Tanson  (Déi Gréng). Un mois plus tard, leur retour se fait attendre.

Une saison pour boucler toute l’année

Les forains n’ont qu’une saison pour engranger les recettes de toute l’année: elle s’étend de Pâques avec la Ouschterkiermes d’Esch-sur-Alzette à la Toussaint environ avec quelques exceptions pour ceux qui participent aux marchés de Noël en fin d’année.

Mais la pandémie de Covid-19 et les mesures sanitaires qui en découlent empêchent les regroupements, l’essence même du métier de forain.

La Ville de Luxembourg prépare toutefois une version allégée de la Schueberfouer dans ses quartiers. «On en a parlé avec la Commune, et l’idée serait de faire des fêtes avec deux ou trois boutiques et quelques manèges pour que les forains gagnent au moins quelque chose pour survivre», commente Charles Hary.

À ce stade, ils n’ont bénéficié que des 5.000 euros d’aide spéciale prévue pour les indépendants .