PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Investissements durables

La Solar Impulse Foundation soutient la création de deux fonds



Après la technologie solaire pour son avion Solar Impulse, Bertrand Piccard se penche sur les techniques de l’impact investing. (Photo: Shutterstock)

Après la technologie solaire pour son avion Solar Impulse, Bertrand Piccard se penche sur les techniques de l’impact investing. (Photo: Shutterstock)

Le but de la fondation créée par Bertrand Piccard est de contribuer à l’accélération de la transition écologique en se servant des techniques de financement d’impact investing afin de prouver que la protection de l’environnement peut aussi être associée à la rentabilité économique. 

La Solar Impulse Foundation de Bertrand Piccard va soutenir la création de deux fonds, avec respectivement  BNP Paribas et Rothschild & Co, en collaboration avec Air Liquide. Ils prévoient d’investir jusqu’à 350 millions dans des solutions de technologies propres (cleantech) labellisées par la fondation.

Le premier fonds sera géré par BNP Paribas, via sa filiale BNP Paribas Agility Capital.

Le BNP Paribas Solar Impulse Venture Fund a pour objectif d’investir 150 millions d’euros dans des start-up spécialisées dans la transition écologique afin d’accélérer leur développement et leur changement d’échelle. Le fonds investira notamment en Europe et aux États-Unis, avec des tickets d’entrée d’un montant de 1 à 5 millions d’euros. Les secteurs ciblés comprendront la transition énergétique, l’agriculture et l’alimentation durables, l’économie circulaire, la gestion de l’eau et les océans, les villes intelligentes, la mobilité durable et l’innovation industrielle. BNP Paribas investira dans l’affaire directement 75 millions sur ses fonds propres.

Nouveau chapitre pour la Solar Impulse Foundation

Le second fonds sera un fonds de type investissement géré par le Merchant Banking de Rothschild & Co, en collaboration avec la société industrielle Air Liquide, à travers sa branche de capital-risque, Aliad. Il sera doté de 200 millions d’euros. Il planifie d’investir 80% de son capital dans des opportunités de capital-expansion, et jusqu’à 20% en capital-risque («late stage» uniquement) dans des entreprises à travers l’Europe ayant un impact positif et mesurable sur l’environnement et la société. Les principaux thèmes d’investissement porteront sur les énergies propres, la gestion de l’eau et des déchets, les villes durables et la mobilité propre, ainsi que la production et la consommation responsables de produits agricoles et alimentaires.

Tous les investissements seront évalués par le label Solar Impulse Efficient Solution.

«Ensemble, ces initiatives offrent l’opportunité de soutenir le développement de l’écosystème cleantech de la fondation Solar Impulse à tous les stades de maturité», indiquent les parties prenantes. Des occasions de co- investissement pour les deux plateformes pourraient également se présenter. «Le lancement de ces fonds d’investissement avec ces partenaires fait partie d’un nouveau chapitre pour la fondation Solar Impulse. Ces activités s’ajouteront au ‘Guide des solutions’, qui met en relation ces dernières et les clients potentiels, ainsi qu’au ‘Cleanprint’, livret de recommandations locales destinées aux autorités publiques sur la manière de réduire leurs émissions, qui sera diffusé dans le courant de l’année», précise la fondation.