POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Agriculture

La Foire de Libramont séduit aussi les Luxembourgeois



La Foire, c’est aussi l’occasion de découvrir des démonstrations de haut vol. (Photo: Foire agricole)

La Foire, c’est aussi l’occasion de découvrir des démonstrations de haut vol. (Photo: Foire agricole)

Agriculture, forêts et environnement sont au programme de la 85e Foire agricole de Libramont (Belgique), qui se tient du 26 au 29 juillet. On attend près de 800 exposants et 5.000 marques représentées sur le site, notamment plusieurs entreprises luxembourgeoises et le List.

Grand habitué de  la Foire agricole , le Luxembourg Institute of Science & Technology (List) prendra ses quartiers à Libramont tout au long du week-end. Ce grand rendez-vous agricole sera l’occasion pour l’institution luxembourgeoise de  démontrer son savoir-faire dans l’agriculture de précision .

«Nous utilisons des drones pour suivre les maladies et appliquer de manière plus précise les pesticides et fertilisants, et pour réduire les coûts et l’impact sur l’environnement. On a des parcelles d’essai au Luxembourg», précise Lucien Hoffmann, directeur du département environnemental du List. 

La technologie au service de l'agriculture. (Photo: LIST)

1 / 5

Les visiteurs pourront tester les lunettes de réalité virtuelle à Libramont. (Photo: LIST)

2 / 5

Les drones ne pourront toutefois pas voler au-dessus du champ de foire. (Photo: LIST)

3 / 5

La réalité virtuelle permet de visualiser ce que cela donnerait en réalité. (Photo: LIST)

4 / 5

Grâce à ces lunettes de réalité virtuelle, chaque participant pourra voir l'utilité du drone pour l'agriculture. (Photo: LIST)

5 / 5

En raison de la difficulté à obtenir les autorisations, il n’y aura cependant pas de démonstration de drones à Libramont. «Nous disposons toutefois de lunettes de réalité virtuelle afin de permettre aux visiteurs de découvrir notre travail en VR», ajoute Lucien Hoffmann. 

En tout, ce sont 18 entreprises luxembourgeoises qui détailleront leur savoir-faire lors de la foire, notamment Beyers International, Blonde d’Aquitaine du Grand-Duché de Luxembourg, Felten Frères et Fils ou Max Trailer Distribution SA.

La Foire agricole en pratique

Durant six jours, l’agriculture et la nature seront donc à l’honneur à Libramont. La Foire agricole se tiendra du 26 au 29 juillet avant de laisser la place à Demo Forest les 30 et 31 juillet dans la forêt bertrigeoise. Un rendez-vous incontournable pour tous les agriculteurs, mais aussi pour les familles qui peuvent ainsi découvrir l’univers de la ferme.

Des concours autour des moutons, vaches, taureaux... Les animaux seront à l’honneur tout le week-end. (Photo: Foire de Libramont)

Des concours autour des moutons, vaches, taureaux... Les animaux seront à l’honneur tout le week-end. (Photo: Foire de Libramont)

Autour du thème «Qui construira nos villes demain?», des centaines d’animations et démonstrations animeront le week-end. Vitrine exceptionnelle de la ruralité, la Foire agricole l’aborde sous de nombreux aspects: le machinisme, l’élevage, la forêt, l’agroalimentaire, l’horticulture, le maraîchage, le génie civil ou encore la recherche, l’éducation et la culture.

Née en 1927, elle rayonne aujourd’hui encore dans le monde: 212.000 visiteurs de 30 nationalités, 800 exposants de 12 pays, 250 journalistes internationaux réunis en 4 jours, le dernier week-end de juillet, sur un site d’exposition et de congrès de 60 hectares.

La technologie se met au service de l’agriculteur avec, ici, un robot pour le désherbage des cultures. (Photo: Tien Tran/Hans Lucas)

La technologie se met au service de l’agriculteur avec, ici, un robot pour le désherbage des cultures. (Photo: Tien Tran/Hans Lucas)

Un ticket d’entrée qui pose question

Malgré l’aura dont bénéficie cet événement, une polémique a toutefois entaché les derniers préparatifs. Le ticket d’entrée étant annoncé à 14 euros la journée, mais 90 euros pour le pass de 4 jours. En faisant le calcul, on comprend vite le souci: 4 jours de foire à 14 euros, cela fait 56 euros. Les 34 euros de différence sur le pass englobent en fait la session inaugurale qui comprend une conférence sur le thème «Qui construira nos villes demain?», le 26 juillet de 10h à 11h.

«Le billet 4 jours existe depuis l’an dernier, c’est une nouvelle formule. On a introduit la session inaugurale en 2018, pour rester en lien avec la thématique de l’année. Vu les places limitées, le prix permet aussi de réguler les demandes», complète Caroline Willems, porte-parole de la Foire. Cette année, l’orateur sera un architecte spécialisé dans le bois.