ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Aéronautique

FlyLux, nouvelle compagnie aérienne



FlyLux devrait voler avec des A320neo ou A321neo, qui comptent moins de 200 places et jusqu’à 12 tonnes de fret pour le second. (Photo: Shutterstock)

FlyLux devrait voler avec des A320neo ou A321neo, qui comptent moins de 200 places et jusqu’à 12 tonnes de fret pour le second. (Photo: Shutterstock)

Fort de ses partenariats avec Airbus, Aviation Capital Group et Pegasus Services, un trio chevronné emmené par Patrick Thierry a publié «les bans de naissance» de FlyLux Airlines. Avec une promesse: voler plus vert.

Le registre du commerce annonce, ce lundi, l’immatriculation d’une nouvelle compagnie aérienne luxembourgeoise – fait assez rare pour être signalé – baptisée FlyLux Airlines .

Portée par un trio composé de Patrick Thierry, Eric Bonafini et Eric Viale, la compagnie annonce rassembler non seulement trois partenaires industriels – Airbus, Aviation Capital Group et Pegasus Services –, mais aussi une équipe de huit personnes qui comptent en moyenne 25 ans d’expérience chacune. Le tout autour d’une idée: utiliser des Airbus A320neo ou Airbus A321neo, pour «réduire notre consommation de carburant d’environ 20%, réduire de moitié nos nuisances sonores et réduire nos émissions de dioxyde de carbone d’environ 700 tonnes par an».

Le modèle, en AMCI – pour «avion, équipage, maintenance et assurance» –, est généralement utilisé par des compagnies aériennes «classiques» pour faire face aux périodes de pointe ou à des problèmes ponctuels. Selon le site internet de la nouvelle compagnie, les avions proposeront soit de l’AMCI, soit de l’organisation de charters, d’événements spéciaux ou même du transport de fret.