ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Start-UP

Fit4Start: and the winners are...



Les start-up retenues pour participer à la huitième édition de Fit4Start. (Photo: Marie de Decker)

Les start-up retenues pour participer à la huitième édition de Fit4Start. (Photo: Marie de Decker)

Après une longue journée de pitches, les dix lauréats du programme Fit4Start de Luxinnovation sont connus. Des entrepreneurs dans l’air du temps, dans la cybersécurité, la logistique, le BIM ou la lutte contre le gaspillage.

«Ne laissez personne se mettre sur votre route!» Le conseil de Polina Montano n’est pas tombé dans l’oreille de sourds. La cofondatrice de Job Today, application qui simplifie le recrutement des profils moins qualifiés, a invité les représentants des 50 finalistes de la huitième édition de Fit4Start à aller au bout de leurs rêves.

Comme il aime le faire, le ministre de l’Économie, Étienne Schneider , est venu redire pourquoi l’écosystème luxembourgeois était propice aux développements de ces entreprises numériques du futur.

Huit des dix start-up de la septième édition ont également reçu leur diplôme des mains du coordinateur ICT du ministère de l’Économie: Bondweaver, Eiravato, Goldbaum, Loro, Morfin, Oko, Spoticle et Startalers.

Le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, entouré des diplômés de la septième promotion de Fit4Start. (Photo: Marie de Decker)

Le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, entouré des diplômés de la septième promotion de Fit4Start. (Photo: Marie de Decker)

Les dix lauréats gagnent 16 semaines de coaching expert en lean start-up et en méthodologie agile, l'accès gratuit à un espace de coworking dans un incubateur d'entreprises, et une subvention de 50.000 euros, que la société doit compléter par 10.000 euros de fonds propres. Une aide supplémentaire de 100.000 euros peut en outre être octroyée par le ministère de l'Économie aux start-up qui ont à la fois complété avec succès le programme Fit4Start et ont réussi à réunir au moins 50.000 euros de capital-investissement supplémentaires à l’issue du programme.

Les dix projets retenus

Valuu.io  offre à des individus les meilleures analyses des sociétés cotées pour qu’ils prennent des décisions d’investissement en parfaite connaissance de cause et plus rapidement. Passé chez le logisticien Kuehne + Nagel pendant trois ans et chez Amazon Transportation à Luxembourg, Martin Migge réoriente sa carrière vers la finance. Le jeune Allemand a lancé son projet en janvier.

Ambitrace , société californienne venue de San Francisco, rend les données sensibles plus visibles pour améliorer la cybersécurité. Un outil qui tombe bien dans le contexte du Règlement général sur la protection des données, a dit son dirigeant, jeudi soir au Kinepolis.

Firefly, pour lutter contre les feux de forêt depuis l’espace.

Niaouli  est un outil de notation des marques employeurs par la collecte de données des ressources humaines. La start-up a été fondée à Paris par Margaux Raab et Hugo Avale, qui se sont rencontrés à Grenoble dans le cadre de leurs études en management.

Keexle  est un outil de collaboration professionnelle sécurisée qui intègre vidéoconférence et chat, projet détaillé par son fondateur, Didier Hoareau, ici .

Rafinex, une solution d’intelligence artificielle pour permettre aux PME de passer à l’industrie 4.0 en optimisant les processus et les conditions de travail réelles. C’est le retour aux origines pour André Wilmes, diplômé de l’École internationale et de l’Imperial College de Londres, où est né son projet. Sa start-up a des antennes à Londres, Berlin et Luxembourg.

F4A  est une solution destinée à tous, pour que chacun devienne un héros contre le gaspillage alimentaire des supermarchés. La solution de la Néerlandaise Ilana Devillers et de la Luxembourgeoise Xénia Ashby a déjà séduit des enseignes comme Delhaize ou Pall Center.

Gamma  est une solution de réalité augmentée pour aider les promoteurs immobiliers et les gestionnaires de projets immobiliers à détecter les erreurs, les corriger, gagner du temps et de l’argent en temps réel et depuis un appareil mobile. La start-up allemande surfe sur les développements du BIM, building information modeling, dont la croissance devrait s’accentuer dans les années à venir au Luxembourg.

RoomMate est une application à destination des colocataires pour gérer leurs relations, du loyer aux charges en passant par les tâches ménagères. Là encore, il suffit de deux minutes sur Google pour comprendre que le sujet des femmes de ménage est bouillant. Ajouter une couche de services pour simplifier la vie des expatriés qui viennent parfois de très loin travailler dans la finance ou la technologie a du sens.

Cargofive  est un outil de gestion des ventes pour les transporteurs de fret. Il a été créé au Portugal il y a un an par deux jeunes serial entrepreneurs argentins, Sebastian Cazajus et Juan Francisco Garabato. Dans un monde de la logistique qui cherche en permanence à être de plus en plus efficace, la plongée dans les données sera un élément déterminant.