PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Réglementation

Finologee, seule luxembourgeoise dans le Regtech 100



Jonathan Prince (ici en rouge avec Michel Etienne du groupe Foyer), Albert et Georges Berscheid, et Raoul Mulheims ont déjà fait de Finologee une success-story luxembourgeoise  en trois ans . (Photo: Matic Zorman)

Jonathan Prince (ici en rouge avec Michel Etienne du groupe Foyer), Albert et Georges Berscheid, et Raoul Mulheims ont déjà fait de Finologee une success-story luxembourgeoise en trois ans . (Photo: Matic Zorman)

Après avoir atteint le break-even en 2019, Finologee est la seule regtech luxembourgeoise à intégrer le Regtech 100 des fintech actives dans le domaine de la réglementation. Une publicité bienvenue.

À peine deux ans après sa création, Finologee avait atteint plus de 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et un résultat de 364.000 euros, confirmant l’intuition d’Albert et Georges Berscheid, Jonathan Prince et Raoul Mulheims.

La regtech luxembourgeoise, qui intègre le Regtech 100 des fintech actives dans le domaine de la réglementation, dessert plus de 100 banques et institutions financières, et gère des centaines de millions de transactions en leurs noms. Intégration numérique, KYC, routage et micropaiements télécoms, la start-up offre une technologie de pointe, dit son pitch dans le classement des 100 Regtech à suivre – sur la planète – en 2021 .

«Aujourd'hui, nos 35 employés (contre 19 en 2019) prennent en charge la gestion du cycle de vie KYC, les signatures électroniques, l’agrégation de comptes et l’initiation de paiement, ainsi que les API de finance ouvertes et sécurisées pour des clients dans 19 pays. Finologee est une société réglementée avec une licence Support PFS du ministre luxembourgeois des Finances et est également certifiée ISO27001.»