ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Étude

Le Findel, aéroport le plus rapide



253355.jpg

Sortir du Findel après l’atterrissage prend en moyenne 15,5 minutes. (Photo: Nader Ghavami / Archives)

Selon une récente étude, l’aéroport de Luxembourg est le plus rapide au monde entre le débarquement et la sortie. Le temps moyen est de 15,5 minutes.

Les passagers qui atterrissent à Luxembourg ne peuvent visiblement pas se plaindre. Selon un classement que vient d’établir la jeune société allemande Blacklane, spécialisée dans les services de chauffeurs, le Findel est l’aéroport le plus rapide au monde pour les vols internationaux.

D’après l’étude réalisée par Blacklane à partir de données de centaines de milliers de vols sur plusieurs centaines d’aéroports partout dans le monde, les passagers atterrissant au Findel sont ceux qui perdront le moins de temps entre l’atterrissage et le moment de rejoindre une voiture.

À Luxembourg, le temps moyen est de 15,5 minutes alors que le temps médian calculé par l’étude est de 23 minutes. Le plus lent est l’aéroport d’Osaka avec 80,5 minutes.

Les atouts européens

Dans son rapport, Blacklane pointe que ce sont souvent les aéroports secondaires qui sont les plus rapides. Notamment parce que les avions qui y atterrissent sont de plus petite taille, de même que les infrastructures aéroportuaires.

Parmi les 11 aéroports les plus rapides, 10 sont situés en Europe. Selon Blacklane, l’explication vient de l’organisation de ces aéroports, qui regroupent l’ensemble des citoyens de l’UE, assignent plus d’agents de l’immigration et développent de nouvelles technologies pour activer les flux.

Parmi les aéroports les plus fréquentés, les Européens sont aussi les plus efficaces. Munich arrive en tête avec un temps moyen de 30 minutes, devant Francfort (33 minutes), Singapour (36), Madrid (38) et Amsterdam (39).

Une statistique qui montre aussi que la vitesse n’est pas liée au volume de passagers. Francfort en a accueilli 61,8 millions en 2018 et Munich 36,5 millions.