PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Cybersécurité

La finance européenne s’allie contre les cybermenaces



Des banques centrales, des chambres de compensation, des bourses, des fournisseurs de systèmes de paiement et des services d’ordre ont lancé une initiative commune pour favoriser l’échange d’informations en matière de cybersécurité. (Photo: Shutterstock)

Des banques centrales, des chambres de compensation, des bourses, des fournisseurs de systèmes de paiement et des services d’ordre ont lancé une initiative commune pour favoriser l’échange d’informations en matière de cybersécurité. (Photo: Shutterstock)

De grands groupes européens, spécialistes des infrastructures financières, ont lancé une initiative pour partager davantage d’informations quant aux menaces liées à la cybersécurité.

Partager l’information: c’est l’objectif premier que se sont assigné de grands groupes spécialisés dans les infrastructures financières*, membres de l’ECRB (Euro Cyber Resilience Board for pan-European Financial Infrastructures), qui dépend de la BCE.

Des banques centrales (dont celle du Luxembourg), des chambres de compensation, des bourses, des fournisseurs de systèmes de paiement et des services d’ordre ont ainsi lancé, le 27 février, une initiative commune pour favoriser l’échange des «informations vitales sur les menaces à la cybersécurité», baptisée «Cyber Information and Intelligence Sharing Initiative» (CIISI-EU).

L’objectif consiste à protéger le système financier, interconnecté et dépendant des infrastructures informatiques, en prévenant, détectant et répondant aux cyberattaques.

«C'est la première fois que les grandes infrastructures financières, Europol et l’Agence européenne pour la cybersécurité (ENISA), ont pris conjointement des mesures contre le risque cyber», a déclaré Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE et président de l’ECRB, dans un communiqué .

«Nous espérons que cela constituera un modèle inspirant pour d’autres juridictions afin de s’attaquer à l’une des plus grandes menaces de notre époque. Les cybercriminels volent de plus en plus d’argent, et le partage des informations nous aidera donc à prévenir les attaques et, en fin de compte, à protéger l’argent des citoyens.»

Dans les mois à venir, la BCE publiera le cadre d’action de l’initiative CIISI-EU, afin d’encourager d’autres juridictions à en faire de même.

*Banca d’Italia, Banco de España, Banque centrale du Luxembourg, Banque de France, BME, CLS Bank International, Danmarks Nationalbank, De Nederlandsche Bank, Deutsche Börse Group, Deutsche Bundesbank, EBA Clearing, European Central Bank, ENISA, equensWorldline, European Central Counterparty N.V., Euroclear, Europol, Iberpay, Central Securities Depository of Poland, London Stock Exchange Group (pour le compte de LCH SA et Monte Titoli), Mastercard Europe SA, Nasdaq Clearing AB, Banque nationale de Belgique, SIA, STET, SWIFT, TARGET Services, Visa Europe.