POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Unep Fi Conference

Finance durable: la Commission fourbit ses armes



291032.jpg

Un écolabel européen va progressivement être étendu à tous les produits financiers européens, a indiqué le vice-président de la Commission européenne en charge des sujets financiers. (Photo: Shutterstock)

Présent à la conférence Unep Fi le 28 novembre, le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a annoncé de nouvelles initiatives en faveur de la finance durable aux niveaux européen et international.

«Nous devons aller plus loin et plus vite», a lancé Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne, lors de la conférence Unep Fi (UN Environment Programme Finance Initiative), organisée avec Luxembourg for Finance le 28 novembre au Centre européen des congrès.

Également en charge pour les cinq prochaines années de la stabilité financière, des services financiers et de l’union des marchés de capitaux, Valdis Dombrovskis a communiqué de nouvelles initiatives qui seront mises en œuvre par la Commission dans les prochains mois.

«Nous allons présenter une stratégie pour les financements verts dans la première moitié de l’année prochaine», a annoncé Valdis Dombrovskis. Avant d’ajouter qu’une plate-forme internationale pour la finance durable a été lancée en octobre à Washington pour coordonner les différents dispositifs au niveau mondial.

«À la manière des labels européens en matière d’efficacité énergétique pour les bâtiments, nous allons également étendre ce principe d’écolabel européen aux produits financiers», déclare Valdis Dombrovskis.

«Éviter le risque de fragmentation»

Les mains dans le cambouis de tous ces dossiers, Martin Spolc, chef du service en charge de la finance durable et des fintech à la Commission européenne, précise qu’une consultation publique sera lancée concernant l’élaboration de la stratégie, qui devrait ensuite être adoptée au 2e ou 3e trimestre 2020.

Quant à l’objectif de la plate-forme internationale, «il s’agit de créer un forum d’échange et de trouver des points de convergence, pour éviter tout risque de fragmentation et de multiplication de cadres divers dans chaque pays. Cela permettra aussi d’avoir une connexion avec les besoins réels des pays émergents, et de partager nos outils respectifs», explique Martin Spolc.

La Commission européenne planche par ailleurs déjà sur deux autres chantiers majeurs en faveur du développement de la finance durable, à savoir la transformation de la Banque européenne d’investissement en banque climatique européenne, et la publication d’une taxonomie.

Celle-ci consiste en un référentiel qui catégorisera les activités économiques «durables» , et qui permettra à terme à tous les acteurs de parler le même langage. Elle devrait s’appliquer en 2022.

Confirmée par le Parlement européen le 27 novembre, la nouvelle Commission européenne présidée par Ursula von der Leyen s’est fixé comme objectif de «faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre» d’ici 2050. Mme Von der Leyen souhaite ainsi que l’Union européenne réduise ses émissions de carbone d’au moins 50% d’ici 2030.