PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Cycle de conférences Luxflag

La finance, cruciale pour le combat climatique



279080.jpg

La ministre Carole Dieschbourg a appelé la Place à agir toujours plus pour la finance soutenable. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

La semaine de l’investissement soutenable de Luxflag a démarré par un appel de la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, à tous les acteurs, dont les financiers, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Luxflag a entamé ce mardi 22 octobre son cycle de conférences de trois jours par une séance inaugurale dans les locaux de la banque KBL epb. Pour sa première édition, la Luxflag Sustainable Investment Week proposera pas moins de 15 rencontres sur des thèmes liés à la finance durable.

«Notre objectif est vraiment de placer les défis de la finance durable à l’avant-plan tout au long de cette semaine», a expliqué Denise Voss en accueillant la première conférence. La nouvelle présidente de l’organisme de labellisation des fonds d’investissement a rappelé que le Luxembourg avait un temps d’avance dans les investissements durables et devait tout faire pour accentuer cet avantage.

Il est crucial de réorienter les flux financiers.
Carole Dieschbourg

Carole Dieschbourg,  ministre de l’Environnement

Présente également lors de cette cérémonie inaugurale, la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg , a insisté sur le combat à mener contre le réchauffement climatique. «Chacun, selon ses spécificités, doit être acteur de ce combat. L’apport du secteur financier est capital. La Conférence de Paris de 2015 a mentionné les énormes besoins en capitaux dont le monde aurait besoin. Il est donc crucial de réorienter les flux financiers.»

Et, pour le premier orateur de la «Semaine», Saurabh Sharma, thematic investment director Fidelity International, la finance durable n’a rien à voir avec de la philanthropie.

Sa conférence avait pour thème les abus de consommation d’eau et la pollution liée aux déchets. Il a ainsi constaté que «les valeurs boursières liées à l’assainissement des eaux et à la lutte contre les déchets offrent de meilleurs résultats que les indices globaux. Ceux qui pensent qu’investir dans des valeurs ESG ou de finance d’impact font perdre de l’argent se trompent très clairement», a insisté Saurabh Sharma.