POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Production audiovisuelle

Le Film Fund distribue plus de 11 millions d’euros



Le Film Fund vient de distribuer une série d’aides pour les nouvelles œuvres (co)produites au Luxembourg. (Photo: Hadrien Friob/ Archives Paperjam)

Le Film Fund vient de distribuer une série d’aides pour les nouvelles œuvres (co)produites au Luxembourg. (Photo: Hadrien Friob/ Archives Paperjam)

Le Film Fund a attribué ses nouvelles aides pour soutenir 21 projets de nouvelles productions audiovisuelles pour un total de plus de 11 millions d’euros. Une aide bienvenue en cette période compliquée pour un secteur complètement chamboulé par l’annulation des tournages et des festivals.

C’est un souffle d’oxygène qui arrive pour le secteur de l’audiovisuel. Le Film Fund Luxembourg a en effet attribué 11.003.985 euros à partager entre 21 projets qui ont été sélectionnés sur 57 candidatures déposées pour recevoir les aides financières sélectives à l’écriture et/ou au développement et à la production.

Ce sont donc 12 longs métrages live, deux longs métrages d’animation, un long métrage documentaire, un documentaire transmédia, deux séries live, une série docufiction, une série d’animation et une œuvre en réalité virtuelle qui recevront une part de cette aide financière du Film Fund. Ceci a été décidé à l’occasion des sessions du comité de sélection qui se sont tenues en juin et juillet, en remplacement de celles d’avril et de juin qui avaient été annulées par cause de crise sanitaire.

Le film le plus soutenu pour cette vague de sélections est le drame de Laura Schroeder, «Maret», produit par Red Lion avec l’aide de l’Allemagne, qui reçoit 2,88 millions, soit 72,27% de son budget total. Le tournage doit commencer en janvier 2021.

Par ailleurs, on apprend qu’il y aura bien une saison 2 à la série «Capitani», qui avait rencontré un grand succès public , puisqu’une aide à l’écriture et au développement lui a été attribuée à hauteur de 120.000€.

Un peu plus loin dans la liste, on lit que Donato Rotunno travaille à l’écriture d’une série docufiction intitulée «Die Spaltung der Welt» (avec Iris Productions).

Samsa Film se lance dans la production d’un documentaire transmédia, «A Colônia Luxemburguesa», qui «dévoile un siècle d’histoires croisées entre le Bassin Minier et Minas Gerais au Brésil».

Du côté de l’animation, on se réjouit de lire qu’un nouvel opus d’«Ernest et Célestine» (Melusine Productions), soutenu par le Luxembourg à hauteur de 1,2 million (sur un budget total de 7,7 millions, soit 15,88%), démarrera sa fabrication en novembre 2020.

Zeilt Productions se lance dans la production d’une nouvelle série intitulée «Le Fond du Bocal» et reçoit un soutien de 1,6 million, soit presque la moitié du budget total.

Par ailleurs, un projet en réalité virtuelle de la chorégraphe Blanca Li intitulé «Le Bal de Paris» est également financé à hauteur de 10% par le Luxembourg via la Fabrique d’images, qui est en coproduction avec la France et l’Allemagne.