PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Rachat

Fideuram Bank Luxembourg reprend CBP Quilvest



La banque italienne n’a pas dévoilé le montant de la reprise, via sa filiale luxembourgeoise, de CBPQ. (Photo: Shutterstock)

La banque italienne n’a pas dévoilé le montant de la reprise, via sa filiale luxembourgeoise, de CBPQ. (Photo: Shutterstock)

La filiale luxembourgeoise de Fideuram – Intesa Sanpaolo Private Banking – annonce ce vendredi le rachat de CBP Quilvest, l’une des dernières banques privées luxembourgeoises de la Place.

La première banque privée italienne s’offre CBP Quilvest, l’une des dernières banques privées luxembourgeoises, fondée en 2006 par plusieurs entrepreneurs, dont  Marc Hoffmann  et Norbert Becker .

Fideuram – Intesa Sanpaolo Private Banking (Fideuram – ISPB) va racheter l’ensemble de la Compagnie de Banque Privée Quilvest (CBPQ), pour un montant non communiqué.

«Fideuram est la filiale de banque privée d’Intesa Sanpaolo, la 3e plus grande banque en zone euro et la 6e plus grande banque en Europe, Suisse et Royaume-Uni inclus», souligne auprès de Paperjam Marc Hoffmann, CEO de CBP Quilvest.

Celle-ci compte actuellement 150 salariés et 7 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Mais une fois le rachat finalisé et le feu vert des autorités règlementaires reçu, elle devrait monter à 9 milliards d’euros d’actifs sous gestion, sans doute au premier semestre 2022.

Le management maintenu

«Nous avons essayé de faire de la croissance externe et des acquisitions, mais à notre niveau, c’était extrêmement compliqué», admet le dirigeant. Face à pression règlementaire accrue, la persistance des taux d’intérêt bas et les défis technologiques, «l’actionnariat actuel n’était plus en mesure d’accompagner la croissance de la banque donc, nous nous sommes mis à la recherche d’un nouvel actionnaire», complète-t-il.

Marc Hoffmann assure rester à son poste de directeur depuis le Grand-Duché, malgré le changement total d’actionnariat. Quant au cofondateur Norbert Becker , il quitte la présidence du conseil d’administration, mais conserve d’autres mandats, dont celui d’administrateur d’Intesa Sanpaolo Holding International.

L’ancrage luxembourgeois reste, mais d’un autre côté, il faut que l’on regarde vers d’autres cieux.
Marc Hoffmann

Marc Hoffmann,  CEO,  Compagnie de Banque Privée Quilvest

Le Luxembourg après la Suisse

«L’ancrage luxembourgeois reste, mais d’un autre côté, il faut que l’on regarde vers d’autres cieux. Fideuram est leader sur son marché, nous avons certainement beaucoup de choses à apprendre de sa part», souligne-t-il. Et de citer les partenariats conclus entre la banque italienne en matière de gestion d’actifs et son portefeuille étoffé de produits d’investissements.

Fideuram – ISPB dispose de 326,9 milliards d’euros d’actifs sous administration et se présente comme le principal acteur de la banque privée en Italie. Il ambitionne, avec ce rachat, la création d’un nouveau hub au sein de l’Union européenne, aux côtés de Reyl & Cie en Suisse, entité récemment rachetée qui sera pleinement intégrée d’ici la fin de cette année.

«L’opération confirme les objectifs de développement de notre division sur les marchés internationaux, où nous enregistrons déjà aujourd’hui environ 42 milliards d’euros d’actifs sous gestion», indique dans un communiqué Tommaso Corcos, CEO de Fideuram – Intesa Sanpaolo Private Banking.

L’origine de CBP Quilvest remonte à 2006. «C’était la meilleure décision que j’ai prise de ma vie, même si la route a été différente de ce que j’avais imaginé», confie aujourd’hui Marc Hoffmann. Après avoir traversé la crise financière de 2008, il annonce fin 2010 la fusion de sa banque privée avec Quilvest Wealth Management , permettant à la structure de pénétrer les marchés suisse et français, puis la Belgique en 2015.