ENTREPRISES & STRATÉGIES
INDUSTRIE

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Fairkoperativ Lëtzebuerg offre ses invendus



Depuis quelques semaines, les agriculteurs de la coopérative fermière Fairkoperativ Lëtzebuerg livrent leurs invendus à la Stëmm vun der Strooss. Une aubaine pour l’association qui aide les personnes en détresse. Reportage dans les locaux de l’association.

10h30, dans les locaux de la Stëmm vun der Strooss à Bonnevoie. Une équipe de la Fairkoperativ Lëtzebuerg apporte une livraison de plusieurs milliers de packs de lait demi-écrémé et petits pots de lait chocolaté. «Nous comptons un total de 5.000 briques de lait de 33 cl», explique à Paperjam Fredy de Martines, président de Fairkoperativ Lëtzebuerg. «Grâce à notre partenariat, nous prévoyons de faire de nouveaux dons, dans le futur, dès que cela nous sera possible.»

Notre geste concorde avec notre philosophie, celle de contribuer à un monde plus équitable.

Fredy de Martines,  président,  Fairkoperativ Lëtzebuerg

500 lots de fromage de Brie équitable «D’fair Mëllech» ont également été livrés ce jour-là. «Notre geste concorde avec notre philosophie, celle de contribuer à un monde plus équitable, plus juste», précise Fredy de Martines. «En 2008, nous avons créé notre coopérative, qui regroupe 49 producteurs aujourd’hui, dans le but de rémunérer équitablement les agriculteurs. Nous avons choisi de soutenir la Stëmm vun der Strooss, car nous respectons beaucoup le travail réalisé par l’association», poursuit le président de la coopérative fermière.

Grâce à ce partenariat, les dons afflueront tout au long de l’année, de quoi alimenter les stocks de la Stëmm vun der Strooss.

On s’active aux fourneaux

«Grâce aux fromages dont Fairkoperativ Lëtzebuerg nous fait don, nous pourrons préparer les sandwiches qui sont distribués aux personnes vivant dans la précarité,» précise le président de la Stëmm vun der Strooss, Marcel Detaille.

«Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est notre priorité,» lance à son tour André Theisen, vice-président de la Stëmm vun der Strooss.

222123.jpg

Les repas destinés aux restaurants sociaux de Esch et Hollerich sont préparés dans l’atelier de réinsertion professionnelle Stëmm Caddy à Bonnevoie. (Photo: Paperjam)

Les sandwiches, repas et autres soupes distribués aux plus démunis sont préparés dans l’atelier de réinsertion professionnelle Stëmm Caddy à Bonnevoie. La cuisine, comme la distribution des repas, est assurée par des personnes en réinsertion professionnelle.

«Cette nouvelle collaboration avec Fairkoperativ Lëtzebuerg va nous permettre également de redistribuer le lait et les autres produits laitiers aux associations et restaurants sociaux du pays», ajoute Marcel Detaille.

98 tonnes de denrées alimentaires redistribuées en 2018

«L’an passé, grâce à notre collaboration avec Auchan par exemple, nous avons pu redistribuer 98 tonnes de denrées alimentaires,» explique Alexandra Oxacelay, directrice de la Stëmm vun der Strooss. Dans le futur, nous souhaiterions atteindre les 600 tonnes de denrées redistribuées. Mais nous manquons de place pour le moment. C’est pourquoi nous travaillons sur un projet d’agrandissement de nos locaux pour lequel nous avons besoin de sponsors.»

Beaucoup d’autres acteurs du paysage économique luxembourgeois font régulièrement des dons à l’association, dont la boucherie Renmans, deux fois par mois.

 Il faut changer les mentalités. 

Alexandra Oxacelay,  directrice,  Stëmm vun der Strooss

«J’espère également que le geste de Fairkoperativ Lëtzebuerg va en inspirer d’autres. Il faut changer les mentalités» estime la directrice de l’association. 

En 2018, la Stëmm vun der Strooss a assuré la distribution de 107.000 repas dans les restaurants sociaux à Esch et Hollerich, grâce aux dons offerts par tous ces partenaires.