POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Analyse Creditreform

Les faillites augmentent, mais sont encore retardées



Le nombre de faillites devrait augmenter à partir de 2022, surtout parmi les petites entreprises. Et ce, même si la reprise de la plupart des secteurs de l’économie se poursuit globalement, selon Creditreform. (Photo: Shutterstock)

Le nombre de faillites devrait augmenter à partir de 2022, surtout parmi les petites entreprises. Et ce, même si la reprise de la plupart des secteurs de l’économie se poursuit globalement, selon Creditreform. (Photo: Shutterstock)

Les faillites ont augmenté au premier semestre 2021 par rapport à la même période en 2020, avec 650 faillites (contre 571 en 2020), selon une analyse de Creditreform. Mais les aides d’État faussent toujours la réalité des chiffres des faillites. Qui devraient surtout augmenter à partir de 2022.

Les faillites d’entreprises repartent à la hausse, selon une analyse de Creditreform publiée par communiqué mercredi. Lors du premier semestre 2021, 650 faillites ont eu lieu, contre 571 en 2020 sur la même période, soit une hausse de 14%.

Mais Creditreform insiste sur le fait que ces chiffres ne correspondent toujours pas à la réalité: les aides d’État maintiennent de nombreuses entreprises en vie artificiellement. «Les mesures gouvernementales dans les secteurs particulièrement touchés, tels que l’horeca, sont toujours en cours, et donc les conséquences économiques de la pandémie seront retardées», explique ainsi l’administrateur délégué de Creditreform Luxembourg, Herbert Eberhard.

Selon Creditreform, le nombre de faillites devrait donc augmenter à partir de 2022, surtout parmi les petites entreprises. Et ce, «même si la reprise de la plupart des secteurs de l’économie se poursuit globalement».

Ce sont surtout les petites entreprises qui ont fait faillite au premier semestre 2021. Et les entreprises de plus de 5 ans d’existence représentent plus de 77% des cas.

Par secteur, c’est celui des services qui reste le plus touché, avec 445 faillites au premier semestre 2021 (418 sur la même période en 2020), suivi de 134 faillites dans le commerce, 68 dans le secteur de la construction ou encore 66 dans l’horeca.