ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Disponible dans 20 pays européens

Facebook lance son Tinder au Luxembourg



Un an après son lancement en Colombie, Facebook Dating s’étend dans 20 pays européens. (Photo: Shutterstock)

Un an après son lancement en Colombie, Facebook Dating s’étend dans 20 pays européens. (Photo: Shutterstock)

Facebook a annoncé mercredi le lancement de son Tinder, Facebook Dating, dans 20 pays européens, dont le Luxembourg. 1,5 milliard de matchs ont déjà été possibles dans les 20 autres pays où le service a été lancé en septembre 2019.

Tinder n’a qu’à bien se tenir. L’application star des applications de rencontres devra affronter la concurrence de Facebook Dating, qui promet une expérience bien plus large que celle du leader du marché.

Les gens qui ont un compte sur Facebook pourront créer un profil séparé, spécialement conçu pour les rencontres, qui conservera les centres d’intérêt, les thématiques sur lesquelles l’internaute poste et commente, ainsi que certaines des photos de son fil régulier.

Sur Facebook Dating , l’internaute verra alors les autres personnes qui ont aussi un compte de rencontre et pourront like ou commenter ses posts sur ce profil. Ils ne verront plus seulement leurs amis, mais aussi des inconnus en dehors de leur cercle habituel. Le service permet de choisir jusqu’à neuf «crushs», coups de cœur, tenus secrets jusqu’à ce que le «crush» lui-même vous place dans ses crushs, ce qui permettra d’entrer en contact avec lui ou elle. Facebook Dating ne permettra pas de rencontrer quelqu’un avec qui on est déjà en contact via Facebook en dehors des crushs.

Facebook Dating prévoit aussi une fonction qui permet de participer à des événements sur la base des intérêts communs, et une autre, sur la base de stories, à travers laquelle il est possible d’intégrer ses photos d’Instagram – les deux entreprises appartenant à Facebook.

Histoire de «protéger» ses utilisateurs, Facebook n’utilisera que le véritable prénom indiqué à la création du profil et l’âge, mais pas le nom, et n’intègre pas de données de Facebook Dating au fil Facebook,  affirme un post spécial face à ces inquiétudes particulières . Les données de localisation ne pourront être partagées que sur Messenger quand les deux personnes ont confiance l’une dans l’autre.