POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

État de crise

Face à la pandémie, «restez à la maison»



La capacité du système de santé à prendre en charge les patients dépend de la mise en place de mesures de précaution. (Photo: HRS / capture d'écran)

La capacité du système de santé à prendre en charge les patients dépend de la mise en place de mesures de précaution. (Photo: HRS / capture d'écran)

Le Premier ministre a décrété l’état d’urgence pour trois mois. L’activité économique est en veilleuse, et la population est invitée à rester à la maison en évitant tout contact social non indispensable. Une mesure nécessaire pour éviter la saturation du système de santé.

Le gouvernement continue de durcir les mesures pour endiguer la propagation du coronavirus au Luxembourg. Ce fléau sanitaire mondial pousse les décideurs politiques à devoir poser des choix inédits en temps de paix.

Mardi, le Premier ministre décrétait, lors d’une allocution à la Chambre,  l’état de crise pour une durée de trois mois . Alors que les cafés, restaurants et certains magasins sont déjà fermés depuis lundi, Xavier Bettel (DP) ajoutait que les chantiers devront être fermés au plus tard vendredi à 17h. Les aires et plaines de jeux sont désormais inaccessibles.

«Restez à la maison», ont martelé les élus qui se sont succédé à la tribune de la Chambre. Il n’est pas question de confinement. L’objectif de cet appel solennel est de limiter au maximum les contacts interpersonnels et donc la propagation du virus.

Nous devons tout faire pour freiner la maladie.

Dr Gregor Baertz,  directeur médical,  Hôpitaux Robert Schuman

Car la lutte contre le virus se mène au quotidien, par des gestes simples, mais qui permettent d’éviter la saturation du système de santé. «Il faut commencer par les mesures d’hygiène de base comme le lavage des mains, la distance sociale, éviter le contact physique», résume le Dr Gregor Baertz, directeur médical des Hôpitaux Robert Schuman (HRS), dans une vidéo publiée sur Youtube  à propos des mesures mises en place au sein du groupe hospitalier.

«Notre objectif est d’éviter que notre système sanitaire n’arrive plus à gérer», résumait lundi la ministre de la Santé , Paulette Lenert (LSAP), «pour éviter de connaître ce qui se passe en Italie, où des personnes ne peuvent pas être soignées.»

Les équipes médicales et le personnel soignant sont précieux en temps de crise . L’équipement l’est tout autant, en particulier le respirateur artificiel pour affronter les cas aigus de Covid-19 qui sont dirigés en priorité vers le CHL, l’hôpital habilité pour traiter les personnes infectées. Le CHL dispose de 24 respirateurs et peut en réquisitionner encore 26 autres. Entre 20 à 150 respirateurs artificiels sont disponibles au Luxembourg, auxquels s’ajouteront prochainement 30 appareils qui ont été commandés par la Direction de la santé.

Le hashtag  #BleiftDoheem s’est répandu sur les réseaux sociaux depuis quelques heures en guise de relais de la consigne du ministère de la Santé.

Une consigne sanitaire qui ne sera pas sans conséquence sur le plan économique. Alors que le secteur horeca va éprouver des difficultés en raison de la fermeture de leurs établissements , Xavier Bettel a déclaré mardi que le gouvernement allait soutenir les entreprises dans cette période difficile avec de nouvelles mesures.

La solidarité nationale sera aussi la bienvenue pour les entreprises lorsque la crise sera passée, en pensant d’abord «local».

Les premiers rayons de soleil font leur retour. Pour profiter pleinement des semaines ensoleillées des prochains mois, mieux vaut faire un effort collectif.

Communiqué du gouvernement - Déclaration du Premier ministre à la Chambre des députés:

«Nous nous trouvons dans une situation exceptionnelle et extraordinaire. Une situation que nous n’avons jamais eue au Luxembourg. Le plus important – et je me répète – est de freiner et limiter la propagation du virus. Nous luttons contre ce virus et devons surtout protéger les plus vulnérables de notre société. Nous avons tous cette responsabilité», a déclaré le Premier ministre lors de son intervention devant la Chambre des députés.

Avant de donner plus de détails sur les différentes mesures, le Premier ministre a tenu à exprimer un message très clair à la population: «Restez à la maison! C'est le principe primordial qui doit guider notre quotidien. Restez un maximum chez vous, à la maison. Nous devons réduire les contacts sociaux à ce qui est strictement nécessaire.»

Le gouvernement souligne ainsi la nécessité absolue de respecter les mesures qui ont été adoptées pour freiner la propagation du virus Covid-19 dans la population.

La circulation sur la voie publique est strictement limitée aux activités suivantes:

- Déplacement vers les structures de santé en cas d’urgence et pour des interventions qui ne peuvent être reportées;

- Achat de denrées alimentaires, de produits pharmaceutiques et de produits de première nécessité;

- Déplacement vers le lieu de travail si d’autres mesures comme le télétravail ne sont pas possibles;

- Assistance et soins aux personnes âgées et dépendantes, aux personnes handicapées ou aux personnes particulièrement vulnérables;

-En raison d’un cas de force majeure ou d’une situation de nécessité.

Il est permis de sortir en plein air sous la stricte condition d’éviter des contacts sociaux et de respecter les consignes de précaution et les gestes barrière. Finalement, il a été décidé que toutes les aires de recréation restent fermées jusqu’à nouvel ordre.

Déclaration de l’état de crise

Après une séance extraordinaire du conseil de gouvernement extraordinaire ce matin (17 mars 2020), le Premier ministre et les vice-Premiers ministres ont eu un échange de vues avec la Conférence des présidents de la Chambre des députés et le bureau du Conseil d’État. En concertation étroite avec tous les partenaires institutionnels et avec l’accord du Grand-Duc, il a été décidé de préparer la déclaration de l’état de crise suivant l’article 32, paragraphe 4, de la Constitution.

Ainsi, le Premier ministre et ministre d’État, Xavier Bettel, a annoncé son intention de déclarer l’état de crise sur le territoire national. Il est prévu de soumettre un projet de règlement grand-ducal déclarant l’état de crise et prévoyant des mesures urgentes au conseil de gouvernement en date du 18 mars.

La déclaration de l’état de crise est une décision extraordinaire qui a pour but de donner au gouvernement la possibilité de mettre en place des mesures urgentes pour faire face à cette crise. De cette manière, un cadre réglementaire et juridique clair est défini en accord avec la Constitution luxembourgeoise: le champ d’action couvert par cet article se limite aux mesures qui ne peuvent être prises en temps utile via la procédure législative normale. La Chambre peut à tout moment suspendre ou révoquer l’état de crise: le contrôle parlementaire est ainsi pleinement garanti.

Cellule de crise interne au ministère de la Santé, maisons médicales et téléconsultations

Durant sa déclaration devant la Chambre, la ministre de Santé, Paulette Lenert, a déclaré que le ministère de la Santé est passé au stade supérieur de ses travaux de préparation et de planification, afin d’anticiper au mieux l’évolution de la crise et les mesures à prendre. Une cellule de crise interne au ministère de la Santé a été mise en place.

L’accent est mis sur le recensement des besoins des hôpitaux tant en ce qui concerne le personnel que le matériel. Les capacités des hôpitaux doivent être augmentées. De même, de nombreuses commandes d’équipement médical et de matériel de protection ont été introduites. Dès qu’elles auront abouti, la stratégie de distribution pourra être déployée. La ministre tenait à rassurer la population et les professionnels du secteur: «Tous les professionnels de la santé concernés seront approvisionnés en matériel de protection adéquat».

De plus, la ministre a annoncé qu’à partir de demain 10h, les trois maisons médicales pourront accueillir les patients souffrant d’infections respiratoires. L’objectif est de séparer les flux et d’améliorer le tri ainsi que le diagnostic des patients infectés. Des options dans la région Est sont actuellement en train d’être analysées.

Finalement, Paulette Lenert a rappelé que la téléconsultation médicale est bien en place. Cela ne signifie pas que les cabinets médicaux seront dorénavant fermés, ils opéreront selon un autre mode de fonctionnement, pour mieux protéger la santé des patients.

Nouvelles mesures décidées par le conseil de gouvernement du 17 mars

«Le gouvernement n’abandonnera personne. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour amortir l’impact et surmonter cette crise aussi sur le plan économique. La portée du Covid-19 sur nos marchés sera importante – mais la protection de la santé et de la vie prime sur les intérêts économiques», a déclaré le Premier ministre à cet égard devant la Chambre de députés.

Ainsi, le gouvernement a mis en place une série de mesures afin d’assouplir l’impact financier et économique pour les entreprises et les acteurs de notre économie.

Les entreprises et indépendants qui rencontrent des problèmes de liquidité peuvent faire une demande d’annulation des avances trimestrielles payables pour les deux premiers trimestres de 2020. Ils peuvent également demander un délai de paiement de quatre mois pour les impôts venant à échéance après le 29 février 2020. De plus, la TVA remboursera dès cette semaine tous les soldes créditeurs TVA en dessous de 10.000 euros. Plus d’informations à l’égard de ces mesures seront communiquées par le ministère des Finances.

Lors du conseil de gouvernement, une modification de la loi régissant les artistes professionnels et les intermittents a été arrêtée. Plus d’informations ont été communiquées par le ministère de la Culture.

Le gouvernement a décidé de renforcer le soutien aux entreprises touchées par les conséquences financières associées à la pandémie liée au coronavirus Covid-19 en étendant le champ d’application du projet de loi aux grandes entreprises et aux professions libérales. Plus amples informations ont été communiquées par le ministère de l’Économie.

Les échanges avec entre le ministre des Classes moyennes et la grande distribution et Lëtzshop se poursuivent afin de pouvoir mettre en place un système de livraison aux personnes vulnérables avant la fin de la semaine. Plus d’informations suivront à ce moment-là.

L’activité économique générale ne sera pas discontinue, car il est essentiel que notre chaîne d’approvisionnement soit maintenue. Cependant, il a été décidé que les chantiers doivent être fermés. Il est à noter que les métiers de l’artisanat peuvent continuer leurs activités, sous réserve qu’ils n’accueillent pas de public et qu’ils ne se rendent pas sur des chantiers.