PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

CSSF

Fabien Gaglio, persona non grata sur la Place



265131.jpg

La CSSF a conclu à la perte de l’honorabilité professionnelle de l’ancien banquier confondu par son associé Jean-François de Clermont-Tonnerre début 2013. (Photo: Benjamin Champenois/Archives/Maison Moderne)

La CSSF vient de prononcer la perte de l’honorabilité professionnelle de l’ancien banquier français condamné pour fraude en 2016.

La Commission de surveillance du secteur financier a annoncé ce lundi avoir décidé en date du 10 mai dernier «que Monsieur Fabien Gaglio ne remplit plus les exigences d’honorabilité professionnelle pour une durée de 12 ans».

Une décision justifiée par «les antécédents judiciaires de Monsieur Fabien Gaglio en lien avec l’exercice de sa fonction d’ancien administrateur et actionnaire de H CTG S.A., ancienne entreprise d’investissement de droit luxembourgeois».

Plus de 82 millions d’euros présumés détournés en Suisse

Le banquier a été condamné en juillet 2016 à une peine de cinq ans d’emprisonnement dont la moitié avec sursis et 150.000 euros d’amende par le tribunal d’arrondissement de Luxembourg. Une peine allégée en appel à quatre ans d’emprisonnement dont deux ans avec sursis et 75.000 euros d’amende, sans compter l’indemnisation des parties civiles.

Il était accusé d’avoir détourné près de 7,5 millions d’euros auprès de certains clients. Il les avait délestés afin de masquer des pertes sur des investissements pour le compte d’autres clients.

Le banquier français reste poursuivi en Suisse  – où il n’a toujours pas comparu – dans un volet bien plus lourd: il est accusé cette fois d’avoir détourné plus de 82 millions d’euros.