BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Arendt We Live #6: Outsourcing

Outsourcing: necessary evil or opportunity for growth?



Évoluant dans un environnement de plus en plus complexe, les acteurs du secteur financier se posent régulièrement la question de l’externalisation d’activités non stratégiques pour le business. Ce nouvel épisode d’Arendt We Live se penche sur les enjeux clés en la matière (en anglais).

Pourquoi externaliser et comment le faire ? Ces questions simples impliquent de prendre en considération un nombre conséquent de paramètres. Les raisons poussant les acteurs à faire évoluer leurs modèles opérationnels en s’appuyant sur des partenaires extérieurs sont nombreuses : gestion de la complexité croissante de la réglementation, manque de personnel qualifié, gestion des risques, amélioration des performances, réduction des coûts…

Toutefois, confier à un acteur tiers la gestion d’une fonction ou d’un processus sous-tendant l’activité n’a rien d’anodin. Elle implique de prendre en considération des enjeux de responsabilité et de gouvernance, de définir un modèle clair d’externalisation, de bien accompagner le changement en faisant évoluer les équipes…  

Au cœur de ce sixième épisode d’Arendt We Live, Christian Heinen , CEO d'Arendt Services, Julien Ganter , Partner Arendt Regulatory & Consulting et Stéphane Joly-Meunier , Counsel au sein d’Arendt & Medernach, explorent les opportunités liées à l’externalisation, évoquent les modèles et les bonnes pratiques mis en œuvre ainsi que les risques liés à de telles opérations.