PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Attirer les fonds dans le secteur financier

L’expertise au cœur de l’attractivité luxembourgeoise


Retour au dossier

La place luxembourgeoise rayonne par son expertise à travers le monde. Un environnement qui conforte les investisseurs et les sécurise d’un point de vue politique, législatif, économique et fiscal, et qui a permis au pays de se faire une place dans le top 5 des places internationales financières.

«La particularité du Luxembourg est avant tout un pluralisme culturel. Au-delà de ses trois frontières, c’est cette dimension multiculturelle, combiné à l’aspect international, qui attire les principaux acteurs du secteur financier. Une spécificité propre au pays qui valorise des atouts dont les autres pays ne disposent pas, ou, si c’est le cas, de façon plus limitée», explique Jérôme Geier, Authorized Director chez VPsf (entreprise du groupe Value Partners).

La particularité du Luxembourg est avant tout un pluralisme culturel.
Jérôme Geier

Jérôme Geier,  Authorized Director (VPsf),  Value Partners

Le monde financier est un environnement évolutif, rythmé par un marché dynamique. Au fil des années, le Luxembourg a su, avec brio, montrer sa capacité d’adaptation tout en répondant efficacement aux demandes et aux besoins des différents acteurs qui composent la place financière. Concrètement, le Grand-Duché offre une véritable attractivité à ce secteur en proposant une large gamme de produits adaptés au consommateur final, et ce, dans le respect du cadre strict de la règlementation.

En outre, la place luxembourgeoise génère aussi une demande en termes de ressources humaines. Une situation qui s’accompagne de défis sur le moyen et le long terme. Il s’agit d’attirer les candidats dans les entreprises luxembourgeoises pour maintenir un niveau élevé de qualité de services et par conséquent, garantir la bonne réputation de la place financière.

Des impacts positifs sur les acteurs du secteur financier en général?

Le Luxembourg dispose d’un environnement règlementaire très complet, et bien contrôlé, notamment par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF). Cet environnement rigoureux a le mérite de rassurer, et constitue également une localisation de choix pour les différents acteurs du marché. C’est d’ailleurs toute la spécificité du pays: faire bénéficier les acteurs de la place d’un environnement réglementaire complet qui leur permet de suivre les tendances du marché. Jérôme Geier prend exemple sur les cryptomonnaies: «La CSSF est à l’initiative d’un communiqué en relation avec ce sujet. Cela démontre clairement le suivi du marché financier de notre régulateur tout en bénéficiant d’un niveau de contrôle adapté.».

Et in fine sur les clients en particulier?

«Chez Value Partners, on retrouve ce côté pragmatique et cette qualité de service. Une polyvalence qui permet par ailleurs de proposer des solutions tout-en-un, et des services à la carte. En somme, un avantage indéniable pour notre structure», ajoute Jérôme Geier.

La crise sanitaire en 2020 a renforcé cette dynamique du marché qui tend vers une diversification des investissements et des services en vue de garantir la bonne santé des structures. Conséquence: l’accentuation d’une tendance visant à diminuer le monopole des grands acteurs au profit d’autres structures, plus spécialisées dans certains domaines, et qui apportent une réelle plus-value pour l’activité des clients.

Les banques sont très bien organisées pour l’administration de fonds de type OPCVM et disposent d’outils adéquats.
Amélie Frontain

Amélie Frontain,  Senior Manager (VPsf),  Value Partners

«Par exemple, les banques sont très bien organisées pour l’administration de fonds de type OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières) et disposent d’outils adéquats. En revanche, des prestataires tels que Value Partners vont apporter une expertise complémentaire et une vraie plus-value sur d’autres types de fonds comme les fonds alternatifs, grâce à des solutions sur mesure et adaptées aux mécanismes du marché», poursuit Amélie Frontain, Senior Manager.

Une spécialisation synonyme de diversité et d’expertise

Sur les deux dernières années, une évolution a été remarquée par les spécialistes: l’influence du Brexit sur les marchés. La sortie de l’UE a entrainé une certaine mobilité au niveau des GFIA (Gestionnaires de Fonds d’Investissement Alternatifs) et de leur écosystème, comme le déclare Amélie Frontain, «Avant, beaucoup de gestionnaires de fonds anglo-saxon implantaient leur GFIA au Royaume-Uni. Suite au Brexit, ils ont opté pour d’autres solutions: une (re) localisation au Luxembourg, via des prestataires assurant le rôle d’GFIA tiers ou via la création de leur propre GFIA.»

Value Partners développe ses services et forme des équipes spécialisées afin de répondre aux besoins exprimés par ses clients. Le groupe, à clientèle internationale, a récemment mis en place des services dédiés à la préparation des «rapports règlementaires» pour les GFIA.

En somme, c’est une entreprise humaine qui propose un accompagnement solide, réactif et proactif. Elle accompagne ses clients, quelle que soit leur taille, en les faisant profiter de son expertise et de ses spécialistes.