POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

PArlement européen

L’Europe accélère le rythme pour avoir son passeport vaccinal d’ici juin



Ce mercredi, une large majorité des députés ont soutenu la mise en place rapide de ce certificat vert numérique. (Photo: Shutterstock)

Ce mercredi, une large majorité des députés ont soutenu la mise en place rapide de ce certificat vert numérique. (Photo: Shutterstock)

Les députés européens ont soutenu, ce mercredi, à une large majorité, le recours à la procédure d’urgence concernant le certificat vert numérique. De manière à ce que tout soit réglé d’ici juin. 

Afin de faciliter l’adoption du certificat vert numérique d’ici l’été, les députés du Parlement européen ont décidé d’accélérer son approbation, pour permettre une circulation sûre et libre pendant la pandémie. Ils ont ainsi soutenu, par 468 voix pour, 203 contre et 16 abstentions, le recours à la procédure d’urgence. De manière à ce que tout soit réglé d’ici juin. 

Pendant le débat en plénière ce mercredi, une large majorité des députés ont soutenu la mise en place rapide de ce certificat vert numérique. Pour rappel, son but est de faciliter une circulation sûre et libre dans l’Union européenne. Il pourrait mentionner si le voyageur a été vacciné contre le Covid-19 ou non, le résultat d’un test, ainsi que des informations concernant la guérison.

«Nous avons besoin du certificat vert numérique pour rétablir notre confiance envers l’espace Schengen, tout en continuant à lutter contre la pandémie», a expliqué, après le vote, Juan Fernando López Aguilar, le président de la Commission des libertés civiles. «Le certificat ne peut pas être une condition préalable à la libre circulation, car il s’agit d’un droit fondamental dans l’Union européenne. Et il ne peut pas entraîner de discrimination à l’encontre des personnes qui n’en sont pas titulaires. Les données des citoyens doivent être sécurisées, et seules les données nécessaires devraient être incluses dans le certificat.»