ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

trustworthy Messaging

Et pourquoi pas un WhatsApp luxembourgeois?



Des millions d’utilisateurs ont quitté WhatsApp pour Signal et Telegram. Mais pourquoi ne pas créer une solution européenne, voire luxembourgeoise, se demandent une trentaine d’acteurs de premier plan. (Photo: Shutterstock)

Des millions d’utilisateurs ont quitté WhatsApp pour Signal et Telegram. Mais pourquoi ne pas créer une solution européenne, voire luxembourgeoise, se demandent une trentaine d’acteurs de premier plan. (Photo: Shutterstock)

Une trentaine d’acteurs luxembourgeois de premier plan, sociétés ou institutions, demandent qu’une solution de messagerie instantanée sûre voie le jour face aux problèmes de WhatsApp et autres.

L’appel est inédit. Une trentaine d’acteurs des technologies au Luxembourg ont signé un «paper», le «Trustworthy Messaging», pour fédérer un mouvement autour de la création d’un WhatsApp luxembourgeois, ou au minimum alternatif.

Par le ralliement d’acteurs du secteur du digital au Luxembourg et par l’appel au soutien d’entreprises privées, d’organisations publiques et des citoyens, dit le communiqué de presse diffusé ce mardi, l’objectif est de favoriser le développement d’une solution de messagerie instantanée nationale alternative, qui délivrera les garanties suivantes:

- Offrir le plus haut niveau de sécurité et de confiance;

- Ne pas s’appuyer sur une seule entité et opérer une architecture décentralisée et fédérée;

- Être basée sur des standards ouverts;

- Être en mesure d’être opérée dans des centres de données européens et répondre aux régimes légaux européens;

- Être en mesure de sécuriser les communications nationales au sein de centres de données basés au Luxembourg et répondre au cadre légal luxembourgeois.

Ce mouvement interviendra dans un contexte de changement des conditions d’utilisation de WhatsApp, annoncé pour le 8 février, et finalement repoussé au 15 mai en raison du tollé provoqué. Des dizaines de millions d’utilisateurs (sur 2 milliards) ont quitté la solution qui appartient à Facebook pour des alternatives comme Signal, Telegram ou Olvid.

«Bien que d’autres fournisseurs existent sur le marché, les principaux d’entre eux opèrent des services monolithiques, imposant aux utilisateurs d’être rattachés à une seule entreprise et, par conséquent, soumis à l’évolution de ses propres conditions générales (souvent communiquées de manière peu explicite). Alors que des instruments juridiques ont été mis en place à l’échelle nationale et européenne pour encadrer la protection des données personnelles (la réglementation RGPD, par exemple), cette pratique s’avère insatisfaisante», juge la Trustworthy Initiative. «Les problèmes sous-jacents et inhérents au contexte actuel de la messagerie instantanée ne peuvent être ignorés et incitent à une stratégie de changement.»

L’opération peut être rejointe à l’adresse de Trustworthy .

Les parties prenantes:

- Securitymadein.lu

- Fondation Restena

- Lu-Cix Management

- Govcert

- Conostix

- Omnis Cloud

- Luxembourg Institute of Health

- Post Luxembourg

- Cegecom

- EBRC

- LuxNetwork

- Post Telecom

- Broadcasting Center Europe

- Chambre des métiers

- CEL SA –Société agréée PSF

- LuxConnect

- Root

- PwC Luxembourg

- Syndicat intercommunal de gestion informatique

- Global Media Systems

- Confédération luxembourgeoise du commerce

- Syndicat des villes et communes luxembourgeoises

- Association pour la protection des données au Luxembourg

- Encryption Europe

- Université du Luxembourg