POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Union européenne

Réduire les erreurs dans les comptes européens



274390.jpg

Une marge d’erreur de 2,6%, c’est trop, pour la Cour des comptes.  (Photo: Shutterstock)

Le rapport 2018 de la Cour des comptes européenne estime que l’UE devrait simplifier ses règles financières afin de limiter le nombre d’erreurs, qui va croissant. Plus de la moitié (50,6%) des dépenses analysées par l’organisme auditeur en présentaient.

Mieux dépenser l’argent des contribuables en simplifiant les règles de dépense, en particulier celles qui concernent les marchés publics: c’est l’une des conclusions du rapport 2018 de la Cour des comptes européenne (CCE). Cette dernière invite donc l’UE, dont le budget 2018 s’élevait à 156,7 milliards d’euros, à s’engager dans cette voie.

Des règles plus faciles à appliquer

Sur les 728 transactions (sur des milliers) étudiées par la Cour des comptes, plus de la moitié présentaient des erreurs (50,6%). «En appliquant une méthode statistique, la Cour estime que les erreurs constatées correspondent à 2,6% du budget européen», commente un porte-parole de la CCE à nos confrères de L’Echo. Contre 2,4% l’an passé.

Vu le taux relativement faible, la Cour a donc validé les comptes 2018. En attirant toutefois l’attention sur une nécessaire simplification administrative: «Il faut moins de bureaucratie, des règles plus faciles à comprendre et à appliquer», ajoute Klaus-Heiner Lehne, président de la CCE.