ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Innovations

L’ère de la 5G a commencé!



Gabriel De Maigret, associé chez EY Luxembourg. (Photo: EY Luxembourg)

Gabriel De Maigret, associé chez EY Luxembourg. (Photo: EY Luxembourg)

Tous les aficionados des nouvelles technologies sont unanimes, la 5G apparaît comme une véritable révolution. Elle concernera 15% des connexions mondiales d’ici cinq ans.

Au-delà des prouesses technologiques qui se profilent à l’horizon (vitesse de 10 gigabits par seconde, temps de latence représentant 10% de la génération précédente, consommation énergétique divisée par 10), la technologie aura un impact sociétal indéniable, car elle permet le déploiement de solutions longtemps entravées par les lacunes des générations précédentes. Plus encore, la 5G figure comme la plus importante évolution technologique de ces dernières années, impactant tous les secteurs de l’économie.

Dans le domaine des médias, l’ultra haut débit accompagnera la croissance exponentielle d’échange de data tout en permettant la diffusion simultanée d’événements en ultra haute définition. Dans le secteur de la médecine, les techniques de remote surgery permettront aux chirurgiens de superviser des opérations à distance, de soigner et de suivre leurs patients dans des régions isolées grâce aux technologies de smart medication.

L’immobilier sera également profondément impacté par les technologies 5G avec la prolifération d’immeubles de type «smart home» permettant, entre autres, l’optimisation des consommations énergétiques et de chauffage.

Les voitures connectées deviendront de véritables lieux de vie et de divertissement interactif.
Gabriel De Maigret

Gabriel De Maigret,  associé,  EY Luxembourg

Le monde connecté passera par une réinvention des secteurs des transports et de la mobilité des personnes. La mise en place de systèmes de type smart city tirera profit des technologies de communication machine to machine entre les véhicules et les infrastructures de la ville, permettant ainsi une fluidification du trafic et, en cas d’accident, l’accélération des interventions des services d’urgence et de sécurité.

Les voitures connectées deviendront de véritables lieux de vie et de divertissement interactif. Quasi autonomes grâce aux systèmes d’assistance de conduite et d’optimisation de parcours, les voitures deviendront aussi plus fiables grâce aux technologies de maintenance prédictive afin d’anticiper les pannes. Enfin, l’internet des objets («IoT») permettra de suivre en temps réel les flottes logistiques, et donc de localiser, à tout instant, les marchandises transportées.

Étonnamment, la 5G bouleversera également les codes de secteurs traditionnels tels que l’agriculture, où la connectivité en temps réel avec les outils et équipements agricoles facilitera l’accroissement des rendements de production. Dans l’industrie minière, les machines d’excavation seront dirigées et surveillées à distance grâce à la 5G, permettant de réduire la pénibilité des travaux physiques au strict minimum.

Les premiers débouchés de la 5 G devraient avant tout être industriels autour de projets de type factory automation et de numérisation des usines (objets connectés, maintenance prédictive, robotisation de pointe, monitoring à distance avec systèmes de réalité augmentée, amélioration du suivi des marchandises, optimisation des infrastructures, etc.) déployant une couverture 5G à l’échelle d’une usine.

Le Luxembourg a fait très tôt le choix ambitieux de se positionner en pionnier de la 5G, identifiant cette technologie comme l’un des piliers de la prochaine vague de productivité et d’innovation.
Gabriel De Maigret

Gabriel De Maigret,  associé,  EY Luxembourg

Il faudra peut-être encore quelques années pour que la technologie devienne véritablement mature et que les applications les plus sophistiquées et futuristes soient déployées. De même, la 5G devra cohabiter avec la 4G pendant encore quelques années. Néanmoins, cette transformation sera rapide. Les études EY réalisées par le Global Telecom Center prévoient que, d’ici 2025, 15% des connexions mondiales se feront via la technologie 5 G (25% pour l’Europe, 50% pour les États-Unis).

Les premiers déploiements ont déjà eu lieu dès le premier semestre 2019 en Corée du Sud, aux États-Unis, au Royaume-Uni ou encore en Allemagne. La stratégie 5G de l’Union européenne prévoit, quant à elle, que chacun de ses membres déploie a minima une couverture 5G dans une de ses villes d’ici la fin 2020.

Le Luxembourg a fait très tôt le choix ambitieux de se positionner en pionnier de la 5G, identifiant cette technologie comme l’un des piliers de la prochaine vague de productivité et d’innovation, constituant d’ailleurs tous deux l’ADN de l’économie luxembourgeoise.

Cette stratégie est un véritable triomphe et l’engouement des acteurs du marché est juste évident. La preuve: 29 projets ont été déposés pour donner suite à l’appel à projets, lancé en juin 2019, ce qui est énorme à l’échelle du pays. 2020 n’est-elle pas appelée à devenir le théâtre de la première concrétisation des ambitions luxembourgeoises et marquer les prémices de l’avènement de l’ère de la 5G?