POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Au premier trimestre

L’épargne à son plus haut en Europe



Le taux d’épargne des ménages a signé un rebond jamais vu en Europe au premier trimestre, selon les premières données d’Eurostat. (Photo: Shutterstock)

Le taux d’épargne des ménages a signé un rebond jamais vu en Europe au premier trimestre, selon les premières données d’Eurostat. (Photo: Shutterstock)

Le coronavirus a poussé les Européens à réduire leurs dépenses et Eurostat remarque que le taux d’épargne des ménages a atteint la plus forte hausse de son histoire au premier trimestre 2020.

Avec un rebond de 3,5 points de pourcentage au premier trimestre 2020, le taux d’épargne des ménages dans l’UE a signé sa plus forte augmentation en glissement annuel, note Eurostat dans une publication ce jeudi.

Pour expliquer ce phénomène, l’institut de statistiques pointe la baisse de la dépense de consommation finale des ménages (-1,7%), en nette baisse après des hausses supérieures à 2%. Qui plus est, le revenu disponible brut des ménages s’est accru de 2,4% sur la même période, ce qui a contribué à la hausse du taux d’épargne.

Le taux d’épargne s’envole au premier trimestre 2020 sur fond de chute de la consommation. (Visuel: Eurostat)

Le taux d’épargne s’envole au premier trimestre 2020 sur fond de chute de la consommation. (Visuel: Eurostat)

Le confinement n’explique pas tout

Si beaucoup d’observateurs sont tentés d’associer cette hausse de l’épargne avec le confinement et la fermeture des commerces, il est à souligner qu’elle n’a occupé que la dernière quinzaine du mois de mars au Luxembourg et dans ses pays limitrophes.

Toutefois, Eurostat ne dispose pas encore des données de l’ensemble des pays membres de l’UE – dont celles du Luxembourg. Il remarque pour l’heure que c’est en Slovénie (+7,7 points de pourcentage), en Pologne (+6,8) et en Espagne (+6,7) que les rebonds ont été les plus marqués du côté de l’épargne.

Quant aux dépenses, elles ont fortement chuté en Italie (-6,4%), premier pays européen à avoir été confronté à la pandémie de Covid-19 et aux mesures de confinement. À noter toutefois que dans certains pays, la consommation a progressé au premier trimestre: c’est le cas notamment de la Pologne (+5,1%) et de la République tchèque (+4,0%).

En mai dernier, ING Luxembourg avait conclu dans un sondage que les ménages résidents tendaient à être plus économes et davantage attentifs à la constitution d’une épargne de précaution.