ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Contamination de sucreries à la salmonelle

Une enquête judiciaire contre Ferrero Arlon



L’usine Ferrero Ardennes a été mise à l’arrêt forcé vendredi dernier par les autorités sanitaires belges. Celles-ci mènent actuellement une enquête en parallèle du Parquet du Luxembourg. (Photo: Nicolas Léonard/Paperjam)

L’usine Ferrero Ardennes a été mise à l’arrêt forcé vendredi dernier par les autorités sanitaires belges. Celles-ci mènent actuellement une enquête en parallèle du Parquet du Luxembourg. (Photo: Nicolas Léonard/Paperjam)

Le Parquet du Luxembourg compte ouvrir une enquête sur Ferrero suite à la vague de contaminations à la salmonelle survenue en Europe au départ de l’usine arlonaise.

Tandis que l’Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) poursuit ses investigations dans l’usine Ferrero d’Arlon, voilà que la justice belge a, elle aussi, décidé d’enquêter sur ce site, où sont fabriquées des centaines de tonnes de produits chocolatés actuellement concernés par un rappel et un retrait du marché.

«Je vous confirme l’ouverture d’une information judiciaire», a annoncé, dans un e-mail transmis à la presse, la substitute du procureur du Roi du Luxembourg ce lundi. «En l’état actuel et dans l’intérêt de l’enquête, mon office ne communiquera pas davantage», a ajouté Anne-Sophie Guilmot. Le procès-verbal serait en cours de rédaction, et davantage d’éléments seraient attendus pour la fin de cette semaine, a-t-elle indiqué au quotidien bruxellois Le Soir.

Usine à l’arrêt

Vendredi, les autorités sanitaires luxembourgeoises ont annoncé le retrait de l’ensemble des produits Ferrero fabriqués à Arlon , indépendamment de leur lot ou date de péremption . De la sorte, le Grand-Duché a suivi le rappel massif ordonné quelques heures plus tôt par l’Afsca côté belge.

Les autorités luxembourgeoises demandent aux personnes qui détiendraient les produits concernés de ne pas les consommer. Après avoir nié la supposée présence de salmonelle dans certains de ses produits, Ferrero a admis, jeudi dernier, avoir relevé la présence de cette bactérie le 15 décembre 2021 dans son usine d’Arlon.

Cette dernière emploie entre 725 et 1.100 salariés, ce qui en fait le plus gros employeur de la province de Luxembourg . Elle fabrique, en exclusivité mondiale, les Kinder Schoko-Bons, dont près de 18 millions d’unités sortent quotidiennement de ses lignes de production. Celles-ci ont été mises à l’arrêt par l’Afsca vendredi dernier.