ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Tourisme

Voyages Emile Weber se lance dans la «van life»



Seuls au bout du monde? De la route, plutôt. Vans et camping-cars font de plus en plus d’adeptes sur fond de pandémie, qui limite les voyages et accroît le besoin de sécurité. (Photo: Shutterstock)

Seuls au bout du monde? De la route, plutôt. Vans et camping-cars font de plus en plus d’adeptes sur fond de pandémie, qui limite les voyages et accroît le besoin de sécurité. (Photo: Shutterstock)

La pandémie mondiale a dopé… les ventes de camping-cars et autres vans, plus intimes et plus libres. Une tendance lourde depuis quelques années dans laquelle s’inscrit Voyages Emile Weber avec «WebCamper», son nouveau produit malin.

Il y a eu le camping. Le camping-car. Le glamping. Et désormais le «glamping mobile», à bord d’un van ou d’un camping-car de nouvelle génération. Avec les confinements, les restrictions de circulation et la peur d’endroits où se massent trop de touristes, les amateurs de dépaysement se sont mis à s’intéresser encore plus à un tourisme de proximité et en pleine nature.

Le 6 juin dernier, le leader français de réservations entre particuliers a été pris d’assaut: plus de 700 demandes de location contre 200 en temps normal. Des touristes qui ne se limitent plus à quelques jours, mais ont réservé, à l’époque, pour 10 jours en moyenne.

L’intérêt pour ce mode de tourisme remonte à 2018 déjà, où les ventes de camping-cars avaient augmenté de plus de 30% en France. Fin 2019, 500.000 engins de ce type étaient immatriculés dans l’Hexagone, alors qu’il n’existe pas de statistiques comparables au Luxembourg, selon la SNCA.

Autre signe de l’intérêt pour ce segment, les constructeurs s’y engouffrent avec appétit. Si Volkswagen a obtenu le Prix européen de l’innovation pour son California 6.1 en 2020 et Malibu-Carthago celui de cette année, Mercedes lance son Marco Polo, Ford son Nugget Plus et Toyota son Proace, tandis que des petits constructeurs innovants se réinventent face aux gros moyens en communication des géants. Il existe une quinzaine de concurrents sur le même segment.

Les deux derniers vainqueurs du concours d’innovation européen: le California Beach 6.1 de Volkswagen (photos 1, 2 et 3) et le Family for 4 de Malibu (photos 4, 5 et 6). (Photo: Volkswagen et Malibu-Carthago)

1 / 6

Les deux derniers vainqueurs du concours d’innovation européen: le California Beach 6.1 de Volkswagen (photos 1, 2 et 3) et le Family for 4 de Malibu (photos 4, 5 et 6). (Photo: Volkswagen)

2 / 6

Les deux derniers vainqueurs du concours d’innovation européen: le California Beach 6.1 de Volkswagen (photos 1, 2 et 3) et le Family for 4 de Malibu (photos 4, 5 et 6). (Source: Volkswagen)

3 / 6

Les deux derniers vainqueurs du concours d’innovation européen: le California Beach 6.1 de Volkswagen (photos 1, 2 et 3) et le Family for 4 de Malibu (photos 4, 5 et 6). (Source: Malibu-Carthago)

4 / 6

Les deux derniers vainqueurs du concours d’innovation européen: le California Beach 6.1 de Volkswagen (photos 1, 2 et 3) et le Family for 4 de Malibu (photos 4, 5 et 6). (Source: Malibu-Carthago)

5 / 6

Les deux derniers vainqueurs du concours d’innovation européen: le California Beach 6.1 de Volkswagen (photos 1, 2 et 3) et le Family for 4 de Malibu (photos 4, 5 et 6). (Source: Malibu-Carthago)

6 / 6

Cette semaine, Voyages Emile Weber a annoncé le lancement de WebCamper.lu, sa nouvelle plateforme de réservation de camping-cars et vans. Une quinzaine de véhicules dans six gammes à louer entre 120 et 170 euros la nuit. Mais le spécialiste du voyage va bien plus loin que la seule location en proposant des packs additionnels pour le ménage, le barbecue ou les équipements externes et des circuits organisés, sur mesure ou en groupe avec guide, pour ceux qui auraient moins d’imagination.

«Dans une première phase, c’est très important pour nous de prendre la température du marché», confie la responsable Marketing & Communication, Christiane Wagner. «Cela nous permet d’encadrer et de sécuriser le client, avec l’ouverture de destinations, mais aussi d’expliquer nos mesures ‘Covid’, comme le nettoyage et la désinfection des véhicules, les possibilités d’annulation et de flexibilité. Nous avons toutes les infrastructures et équipes pour mener à bien ce projet, que ce soit station de lavage, atelier mécanique et carrosserie ou les équipes compétentes pour la réservation et l’élaboration de circuits.»

Pour l’instant, il faut passer un coup de téléphone, envoyer e-mail ou utiliser un formulaire en ligne pour demander à réserver le camping-car ou le van de ses rêves, mais Voyages Emile Weber n’exclut pas de développer sa plateforme pour permettre les réservations en ligne.