ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fusions/acquisitions

Eltrona étend sa marque, celle de SFR-Coditel disparaît



Eltrona (Illustration: Telenet)

Eltrona (Illustration: Telenet)

Le câblo-opérateur historique Eltrona reprend les activités de SFR au Luxembourg, qui étaient détenues par le belge Telenet. Les deux entreprises ont donné naissance à une nouvelle entité.

Le 50e anniversaire passé, Eltrona se donne de nouvelles ambitions. Le câblo-opérateur luxembourgeois, fondé en 1969 par Henri Denzle et dirigé actuellement par son fils Paul, annonce ce mardi reprendre les activités de SFR-Coditel au Luxembourg, détenues par le belge Telenet.

Ce dernier avait fait son entrée au Luxembourg en 2017 en reprenant les activités du groupe Altice.

Au-delà de la reprise de l’ancien Coditel, Eltrona et Telenet ont choisi de fusionner leurs activités au Luxembourg. Et le groupe Post, actionnaire depuis 1998 d’Eltrona, cède sa participation de 34% à Telenet. Les montants des opérations n’ont pas encore été dévoilés.

Ce qui aboutit à une nouvelle entité détenue à 50% +1 des actions par les actionnaires d’Eltrona et à 50% -1 par les actionnaires de Telenet. 

Une fusion attendue pour avril

La marque SFR va donc disparaître au Luxembourg, au plus tard le 30 juin prochain, le temps de mener les opérations et démarches nécessaires auprès de la clientèle.

«Eltrona évolue ainsi en un câblo-opérateur ayant une portée sur l’ensemble du territoire luxembourgeois, ce qui lui permettra d’être plus impactant sur un marché des télécommunications très dynamique», déclare le communiqué envoyé par les trois parties prenantes.

L’entité SFR-Coditel comptait sept employés permanents. Outre les services de télévision, Eltrona a fait évoluer son offre durant les dernières années vers des services d’accès à internet et de téléphonie fixe et mobile.

«La société emploie 140 employés dans son activité de télédistribution et télécommunications ainsi que 25 dans sa filiale Eltrona Security Systems, sur ses deux sites à Luxembourg-Hollerich et à Esch/Alzette», précise encore le communiqué.

Les parties concernées espèrent finaliser la fusion au début du mois d’avril.