POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

retour à l’école

Élèves et enseignants encouragés à se faire dépister



6.000 élèves pourront être testés avant de faire leur retour à l’école. (Photo: Shutterstock)

6.000 élèves pourront être testés avant de faire leur retour à l’école. (Photo: Shutterstock)

Élèves et enseignants pourront bénéficier prioritairement de tests au Covid-19 dès lundi. Ils se pratiqueront sur base volontaire.

Dès le 4 mai, les élèves des classes de terminale retrouveront leur école. Et ceux-ci, comme les enseignants, pourront bénéficier de tests de dépistage, a annoncé, samedi, le ministre de l’Éducation nationale,  Claude Meisch (DP), à RTL.

«Des tests sont proposés à partir de la semaine prochaine (soit à partir de lundi, ndlr) pour tous les élèves des classes de terminale de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle, ainsi que pour leurs enseignants, donc tous ceux qui reprennent les cours à partir du 4 mai », confirme l’administration, sollicitée par Paperjam.

6.000 élèves et 1.500 enseignants sont donc potentiellement concernés. Car ce dépistage, via un test PCR grâce à un prélèvement naso-pharyngé, se fera sur base volontaire. «Il s’agit en effet de tests facultatifs, mais les élèves et les enseignants sont encouragés à les faire, pour assurer une protection maximale de tous», poursuit le ministère.

Feu vert à un vaste monitoring de la population

Le ministre a aussi confirmé que, si la sécurité sanitaire n’était pas totalement assurée dans une école, celle-ci n’ouvrirait pas.

Le 24 avril, le conseil de gouvernement a avalisé un vaste monitoring de la population luxembourgeoise. «Le monitoring se fera par un testing PCR à large échelle. Cette stratégie est une stratégie d’‘atténuation proactive’ de la pandémie. L’objectif primordial est de faire face, de la meilleure manière possible, à l’émergence d’une seconde vague d’infection dans la suite des mesures de déconfinement», a indiqué le gouvernement.