ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

HelloFresh bio et local

eFarmz arrive au Luxembourg



Les livreurs d’eFarmz ont commencé à distribuer des produits bio et locaux… à des clients au Luxembourg. (Photo: eFarmz)

Les livreurs d’eFarmz ont commencé à distribuer des produits bio et locaux… à des clients au Luxembourg. (Photo: eFarmz)

La start-up belge eFarmz a annoncé commencer à livrer des clients au Luxembourg. Sa promesse: des produits ou des box de produits bio, issus de petits producteurs locaux. Pas de déchets ni de gaspillage.

Lancée par Murielle Bernard en 2013 pour rendre des produits bio et locaux accessibles à des citadins bruxellois, eFarmz poursuit sa progression… au Luxembourg, depuis la semaine dernière.

Avec 150 producteurs qui alimentent ses box ou fournissent ses produits vendus à l’unité trois fois par semaine, dont une majorité en province de Luxembourg, le saut de la frontière semblait un développement évident.

Un nouvel HelloFresh? «Nous nous distinguons de plusieurs façons: nous sommes un des seuls acteurs du marché à proposer à la fois des produits pour faire ses courses et des box repas. Nous nous efforçons de proposer des produits majoritairement bio et locaux, et quand ce n’est pas le cas, nous nous assurons toujours de leur provenance. Pour finir, nous sommes dans une démarche la plus durable possible: nous limitons le gaspillage, nous essayons de mettre le moins d’emballage possible dans les commandes, nous réutilisons les box et nous avons des produits consignés», indique Camille Oger, qui assure la promotion.

Deux blogueurs «food» et une diététicienne 

Promis, dit-elle, des producteurs luxembourgeois seront aussi mis dans la boucle progressivement – il y aura prochainement un fournisseur de café –, même s’il faudra trouver ceux qui ne sont pas liés par des contrats d’exclusivité à des acteurs luxembourgeois comme Cactus et consorts.

Chaque semaine, deux blogueurs «food» proposent 20 recettes à partir de produits frais et donc de saison, qui sont testées en interne. Dix sont intégrées à la plateforme de vente . Et après des feed-back de clients, les recettes qui pourraient être réutilisées sont adaptées pour plaire au plus grand nombre. Régulièrement, une diététicienne vient ajouter son grain de sel.

«Pendant le confinement», commente Mme Oger, «nos commandes ont été multipliées par trois. Nos clients sont restés et ont continué à se fournir en produits frais et locaux», payés au prix juste, insiste-t-elle, en dialogue avec les agriculteurs et autres maraîchers. eFarmz a emballé 150.000 commandes l’an dernier.

Avec les livraisons de Cactus, Luxcaddy.lu ou encore Simply You Box, le marché ne manquera pas de bons produits.