PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Regroupement

Edmond de Rothschild prend possession du Dyapason



Yves Stein, CEO de la banque privée, et Serge Weyland, CEO du pôle Asset management, se sont rejoints dans le même bâtiment. Une première pour eux. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Yves Stein, CEO de la banque privée, et Serge Weyland, CEO du pôle Asset management, se sont rejoints dans le même bâtiment. Une première pour eux. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Edmond de Rothschild Luxembourg est en phase d’installation dans le Dyapason, un bâtiment sur le site de la Cloche d’Or qui lui permet enfin de rassembler l’ensemble de ses troupes sur un même site.

En ce lundi matin, les camions de déménagement continuent à se succéder, déversant chaises, bureaux et armoires de rangement. Depuis quelques jours, Edmond de Rothschild Luxembourg a pris possession du Dyapason, le bâtiment construit par le groupe Foyer dans le quartier de la Cloche d’Or (rue Robert Stumper), à Luxembourg. Et, même si 80% du personnel est en télétravail, la nouvelle enceinte prend vie peu à peu.

Pour la première fois, le groupe d’origine suisse va pouvoir regrouper les 550 membres de son personnel dans le même bâtiment. Jusqu’à présent, les activités de banque privée, d’asset management et de private equity restaient dispersées entre les bureaux du boulevard Emmanuel Servais et de la rue Jean-Pierre Brasseur à Luxembourg.

Le bâtiment Dyapason répond aux normes écologiques recherchées par Edmond de Rothschild. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Le bâtiment Dyapason répond aux normes écologiques recherchées par Edmond de Rothschild. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

«C’est un projet qui doit contribuer à l’accélération de nos activités», commente Yves Stein , CEO d’Edmond de Rothschild (Europe). «Tout en respectant les ‘Chinese walls’ entre chaque entité légale, nous travaillons beaucoup ensemble. Ce regroupement va donc faciliter la coopération future.»

Yves Stein insiste aussi sur la volonté d’intégrer un bâtiment aux standards écologiques les plus performants et «qui s’assimile bien aux valeurs de durabilité prônées par Edmond de Rothschild».

Ce regroupement va faciliter notre activité future.

Yves Stein,  CEO,  Edmond de Rothschild (Europe)

Le groupe financier fait des efforts pour réduire son empreinte écologique et le rassemblement du personnel devrait notamment permettre d’éviter de nombreux déplacements. «Nous avons diminué notre consommation de papier de 70% en trois ans et nous espérons rapidement pouvoir fonctionner sans papier», précise encore Serge Weyland, CEO d’Edmond de Rothschild Asset Management (Luxembourg).

Bénéficiant désormais d’un espace de 10.000m2 en un seul tenant, le pôle luxembourgeois du groupe suisse veut mettre l’accent sur son développement. Il entend notamment recruter un certain nombre de banquiers privés au cours des deux prochaines années pour assurer sa croissance. «Nous avons un plan structurant pour les deux années à venir au niveau du Luxembourg afin d’embaucher des gens qui correspondent à notre culture et partagent notre vision», précise encore Yves Stein.

Taux bas et corona

Il le reconnaît: l’année 2020 a été particulièrement compliquée. Pour cause de crise sanitaire, mais aussi à cause de la politique de taux d’intérêt très bas qui concerne aussi aujourd’hui le dollar américain et qui impacte le résultat de trésorerie de la banque. «Mais nous avons connu une forte croissance de notre résultat opérationnel en banque privée», pointe le CEO d’Edmond de Rothschild (Europe).

Au niveau de l’activité d’asset management, Serge Weyland observe qu’une partie des activités, liée à la valorisation des actifs, a souffert de la chute des marchés. «Mais nous sommes par contre rassurés de voir que certains de nos fonds ESG ont très bien résisté à cette crise.»