ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

ÉlectromobilitÉ

EDF supprime 189 bornes de recharge électrique



À terme, Izivia ne compte maintenir que 40 à 50 bornes sur le réseau Corri-Door. (Photo: Shutterstock)

À terme, Izivia ne compte maintenir que 40 à 50 bornes sur le réseau Corri-Door. (Photo: Shutterstock)

Voilà un rude coup porté à l’électromobilité en France: Izivia, filiale à 100% du groupe EDF, vient de décider de supprimer 189 de ses 217 bornes de recharge rapide du réseau français Corri-Door. À terme, seulement un quart du réseau sera conservé.

Voilà une information qui devrait intéresser celles et ceux qui se rendent régulièrement en France dans leur véhicule électrique ou hybride: Izivia vient de décider de fermer 189 de ses bornes de recharge électrique rapide sur les 217 du réseau Corri-Door. 

Le coup est rude, car le réseau était un des plus intéressants pour les propriétaires d’une voiture électrique , notamment dans le cadre de longs parcours sur autoroute.

Des bornes utilisées une fois tous les deux jours

Radicale, la décision fait suite à deux incidents sur des bornes fournies par un même sous-traitant. «Par précaution, nous avons décidé, le 7 février, d’interrompre leur exploitation, le temps de faire des analyses. Or, celles-ci ont confirmé des problèmes de sécurité pour les personnes. Nous avons donc décidé de ne plus utiliser ces matériels», explique Christelle Vives, directrice générale d’Izivia, à nos collègues des Echos.

Sur le réseau Corri-Door, seules 28 bornes fournies par un autre sous-traitant sont maintenues pour le moment. «Le réseau est assez ancien alors que la technologie a évolué, et de nombreux contrats d’hébergement des bornes sont en plein renouvellement. Des discussions sont en cours», a encore expliqué Christelle Vives. De plus, en moyenne, chaque borne n’était utilisée qu’une fois tous les deux jours.

À terme, seulement 40 à 50 bornes resteront actives sur le réseau.