POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Prévisions économiques

L’économie de l’UE boostée par le déconfinement



La consommation et l’investissement privés devraient être les principaux moteurs de la croissance, soutenus par l’emploi qui devrait évoluer parallèlement à l’activité économique. (Photo: Shutterstock)

La consommation et l’investissement privés devraient être les principaux moteurs de la croissance, soutenus par l’emploi qui devrait évoluer parallèlement à l’activité économique. (Photo: Shutterstock)

Portée par les mesures de déconfinement, l’économie européenne rebondit plus fortement que prévu. Désormais, les prévisions de la Commission européenne tablent sur une croissance de 4,8% en 2021 et de 4,5% en 2022 dans l’UE.

L’économie européenne rebondit, et un peu plus vite que prévu, selon les prévisions économiques intermédiaires de l’été 2021 publiées par la Commission européenne.

L’économie de l’UE et de la zone euro devrait connaître une croissance de 4,8% cette année et de 4,5% en 2022, ce qui est davantage que les prévisions du printemps dernier, avec +0,6 point de pourcentage de croissance pour l’UE, +0,5 pour la zone euro pour 2021 et +0,1 pour les deux zones en 2022.

Au Luxembourg, l’économie devrait croître de 4,8% en 2021 et de 3,3% en 2022, après avoir «relativement bien performé» pendant l’année 2020 – ce qui a permis au pays de retrouver son PIB d’avant crise dès le 4e trimestre 2020, rappelle l’étude. «Cette tendance devrait se maintenir lors des mois à venir», assure le rapport.

Deux facteurs principaux permettent cette embellie, explique la Commission: d’une part, «l’activité, au premier trimestre de l’année, a été supérieure aux attentes». D’autre part, la réouverture de l’économie au 2e trimestre, conséquence de la baisse du nombre de nouvelles contaminations et d’hospitalisations suite à l’endiguement du Covid-19 et à la progression de la vaccination, a bénéficié aux entreprises, en particulier dans le secteur des services.

Rebond de la consommation

En outre, «un fort rebond de la consommation privée a déjà commencé», constate le rapport, et «des éléments indiquent un redémarrage de l’activité touristique à l’intérieur de l’UE».

Les prévisions d’inflation pour cette année et la prochaine ont également été revues à la hausse: 2,2% dans l’UE cette année (+0,3 point de pourcentage par rapport aux prévisions de printemps) et 1,6% en 2022 (+0,1), et 1,9% en 2021 (+0,2) et 1,4% en 2022 (+0,1) pour la zone euro. Au Luxembourg, les prévisions tablent sur une inflation de 2,5% en 2021 et de 1,7% en 2022.

Bien sûr, l’incertitude et les risques – les variants, en premier lieu – pesant sur les perspectives de croissance sont importants. Mais ils «demeurent globalement équilibrés», relativise la Commission.