BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

AUTOMOBILE

La durabilité au cœur de la démarche



Objectifs de BMW Group pour la diminution des émissions de CO 2  pour 2030. (Crédits: BMW)

Objectifs de BMW Group pour la diminution des émissions de CO 2 pour 2030. (Crédits: BMW)

La durabilité occupe une place centrale au sein de la stratégie d’entreprise de BMW. En juillet 2020, pour la première fois, la marque a annoncé des objectifs de réduction de CO2 pour l’ensemble de sa chaîne de valeur. Cette réduction est au cœur de l’ensemble de la chaîne de production, de l’achat des matières premières aux matériaux utilisés, en passant par la production, l’utilisation des voitures et le recyclage. BMW affiche une approche concrète de grande envergure pour réduire ses émissions d’au moins un tiers d’ici 2030.  

Cette récente annonce fait de BMW le premier constructeur automobile au monde à se fixer des objectifs concrets en matière de CO2 sur l’ensemble de sa chaîne de valeur. Par cette contribution, le groupe BMW soutient concrètement l’ambition de l’UE de présenter une neutralité totale sur le plan climatique d’ici 2050. Pour ce faire, BMW se concentre avant tout sur son activité principale: les voitures. D’ici fin 2020, BMW réduira les émissions de CO2 de sa flotte de véhicules de 20% par rapport à l’année dernière. Cet effort vient s’ajouter à la réduction de 40% déjà réalisée par le groupe entre 1990 et 2019: en effet, depuis 2006, BMW a déjà réussi à réduire les émissions moyennes par voiture de 70%.

L’un des éléments-clés de la stratégie durable de BMW est d’offrir une gamme de produits toujours plus large. L’ensemble de ces véhicules électriques et Plug-in Hybrides assurent une diminution des émissions de deux tiers. Dernier volet de la stratégie: BMW s’attelle inlassablement à augmenter l’efficacité du fonctionnement des moteurs à combustion interne conventionnels. C’est la raison d’être des technologies BMW Efficient Dynamics, qui regroupent un ensemble de mesures visant à maintenir les émissions et la consommation de CO2 au minimum. Elles concernent la propulsion, la gestion de l’énergie et la conception du véhicule.

Dans 10 ans, électrification à 50%.

BMW a établi une feuille de route claire en matière d’e-mobilité: d’ici 2021, un quart des modèles vendus en Europe devront être électrifiés (= électriques ou Plug-in Hybrides). En 2025, ce chiffre atteindra un tiers, et en 2030, la moitié. BMW s’engage également de manière cohérente par rapport à son idée du ‘Power of Choice’: les clients doivent avoir le choix le plus large possible de systèmes de propulsion dans tous les segments. Par conséquent, la marque fournit ses efforts de réduction des émissions à travers l’ensemble de sa gamme, y compris pour les voitures à carburant fossile, essence et diesel.

Nouveau: la conduite électrique est récompensée

BMW encourage l’utilisation de ses voitures électrifiées via une initiative nouvelle remarquable. Bientôt, la marque lancera les BMW Points, un programme de fidélité destiné à tous les propriétaires d’une BMW Plug-in Hybride*. Des points sont collectés pour chaque kilomètre parcouru à l’électricité et chaque fois que la batterie est rechargée; ils peuvent ensuite être échangés contre de nombreux avantages, comme une recharge gratuite.

Durabilité tout au long de la chaîne

La stratégie de durabilité de BMW va au-delà de la réduction des émissions de CO2, elle couvre l’ensemble de la chaîne de production. Par exemple, les fournisseurs sont tenus de respecter les normes élevées de durabilité du groupe BMW, et l’électricité achetée à l’extérieur pour les sites du groupe BMW dans le monde entier provient exclusivement de sources renouvelables.

Cela fait longtemps que BMW a mis la durabilité au cœur de la production de ses véhicules. En effet, dès 2013, la marque lançait la BMW i3, une voiture innovante produite de manière entièrement durable, qui utilisait déjà de l’électricité verte et un certain nombre de matériaux recyclés.

Aujourd'hui, une voiture devrait être recyclable à 95%, mais le pourcentage de matières dites secondaires (matières premières issues du recyclage, et non primaires) incorporées dans une voiture neuve est encore relativement faible. Dans les années à venir, BMW vise à augmenter considérablement l’utilisation de ces matériaux secondaires. À titre d’exemple, les émissions de CO2 des matériaux secondaires sont 3 à 4 fois plus faibles pour l’aluminium que pour les matériaux primaires, alors que, pour le nickel, le cobalt et le lithium, ce facteur est compris entre 2 et 3.

En ce qui concerne son offre électrifiée, BMW va encore plus loin, en sélectionnant ses fournisseurs de batteries pour leurs méthodes de production durables. Cette démarche est d’autant plus importante quand on sait que la fabrication des cellules de batterie est responsable d’une grande partie des émissions totales de fabrication d’une voiture électrique (jusqu’à 40%). En juillet 2020, BMW a conclu un partenariat avec le fabricant de batteries suédois Northvolt. Les batteries Northvolt de cinquième génération sont fabriquées exclusivement à partir de sources d’énergie renouvelable proches. En prenant cette décision, BMW économise autant en termes d’émissions qu’une ville comme Munich sur un an.

La durabilité dans la pratique: priorité à la batterie

Aux alentours de Munich, le groupe BMW dispose d’un Battery Cell Competence Center où 200 scientifiques et experts se penchent sur la technologie, le développement et les possibilités de recyclage des batteries. La prolongation de la durée de vie de la batterie est une priorité absolue du laboratoire. Cette recherche en continu a déjà permis des avancées considérables: par exemple, le kilométrage maximum recommandé, lié à la garantie de 8 ans de la batterie équipant la BMW i3, a été étendu de 100.000 à 160.000 kilomètres.

BMW s’intéresse avec la même minutie à la seconde vie des batteries, lorsqu’elles ne sont plus utilisées dans la voiture, et étudie, entre autres, leurs possibilités de réutilisation tant pour ce qui est de leurs matières premières que de la batterie proprement dite (par exemple, pour le stockage tampon). L’Union européenne stipule que les batteries haute tension doivent actuellement être recyclables à 50%. Le groupe BMW a conclu un partenariat avec le spécialiste allemand du recyclage Dusenfeld et s’est fixé comme objectif d’augmenter ce taux de recyclage à 96%.

Le Battery Cell Competence Center achète autant que possible ses matières premières (lithium et cobalt) directement auprès des mineurs; une transparence à 100% sur l’origine de ces matières premières est essentielle pour BMW. En parallèle, BMW lance un projet pilote pour améliorer les conditions de vie et de travail dans et autour des mines de cobalt en République du Congo.

Production de batteries 2.0

En plus du nouveau Battery Cell Competence Center, BMW a également annoncé en juillet 2020 la construction d’une nouvelle usine pilote pour la production de prototypes de cellules de batteries. L’usine se concentrera sur le développement de cellules de batteries lithium-ion innovantes et recyclables. L’objectif est de produire des éléments de batterie presque entièrement standardisés en termes de qualité, de performance et de coût. De cette façon, BMW boucle le cycle des matériaux durables pour les cellules de batterie, des matières premières au recyclage. L’usine qui sera construite à Parsdorf, près de Munich, sera opérationnelle d’ici la fin de l’année 2022.

* Selon le modèle et la date de production. Vous pouvez vérifier cette information auprès de votre Concessionnaire BMW ou du service clientèle BMW.