POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Homicide involontaire

Drame au marché de Noël: l’enquête toujours en cours



La sculpture pesait environ 2,2 tonnes et le morceau qui s’est détaché a été estimé à environ 700 kilos. (Photo: Nader Ghavami/Archives)

La sculpture pesait environ 2,2 tonnes et le morceau qui s’est détaché a été estimé à environ 700 kilos. (Photo: Nader Ghavami/Archives)

L’enquête sur la mort d’un enfant au marché de Noël de Luxembourg, en 2019, est toujours en cours, a confirmé le Parquet à Delano, alors que la Ville de Luxembourg se prépare à accueillir le premier festival Winterlights depuis l’accident.

L’enquête sur la mort d’un enfant au marché de Noël  de Luxembourg, en 2019, est toujours en cours, a confirmé le Parquet à Delano, alors que la Ville de Luxembourg se prépare à accueillir le premier festival Winterlights depuis l’accident.

Le 24 novembre 2019, place Guillaume II, un garçon de deux ans était décédé après la chute d’un morceau d’une sculpture de glace. L’enfant avait succombé à ses blessures dans l’ambulance, sur le chemin de l’hôpital. «L’enquête est pratiquement terminée», déclare une porte-parole du Parquet. Toutefois, de nouveaux éléments d’information font que l’enquête se poursuit, précise-t-elle.

L’Office du tourisme de la Ville de Luxembourg avait commandé la sculpture, taillée sur place le jour de l’accident. L’équipe chargée de l’installation était partie vers 19h, soit environ une heure avant le drame. À l’époque, le sculpteur avait déclaré qu’elle n’avait pas pu basculer d’elle-même . Installée près de la patinoire temporaire, elle comprenait un bloc de glace ressemblant à un mur de chalet ainsi qu’un traîneau et le père Noël. La sculpture pesait environ 2,2 tonnes, le morceau qui s’est détaché étant estimé à environ 700 kilogrammes.

«Évidemment, il n’y aura pas de sculptures de glace cette année», a déclaré Lydie Polfer  (DP), bourgmestre de la ville de Luxembourg, lors d’une conférence de presse le 11 novembre, au cours de laquelle elle a présenté les détails du festival Winterlights de cette année. «Nous faisons tout notre possible pour garantir la sécurité des visiteurs», a-t-elle ajouté. «Nous n’avions pas commandé les sculptures de glace, c’était une initiative du LCTO. Mais elles étaient sur notre marché de Noël», a-t-elle ajouté, tout en qualifiant l’accident d’«énorme tristesse».

Le Parquet traite l’affaire avec la qualification d’«homicide involontaire».

Cet article a été écrit pour Delano, traduit et édité pour Paperjam