POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Afghanistan

Double attentat et revendication de l’EI à Kaboul



Photo d’illustration datée du 19 août 2021 à l’aéroport de Kaboul, où des milliers de personnes se sont précipitées pour fuir le régime taliban.  (Photo: Shutterstock)

Photo d’illustration datée du 19 août 2021 à l’aéroport de Kaboul, où des milliers de personnes se sont précipitées pour fuir le régime taliban.  (Photo: Shutterstock)

Deux explosions ont eu lieu près de l’aéroport de Kaboul jeudi 26 août, d’où des milliers de personnes continuaient de fuir le régime taliban. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique.

Alors que se poursuivaient les évacuations depuis l’aéroport de Kaboul, où de nombreuses personnes fuient le régime des talibans , la capitale afghane a été touchée par un double attentat jeudi 26 août, rapportent plusieurs médias.

Deux explosions se sont produites avant 16h (heure de Paris) près de la porte Abbey, l’un des trois points d’accès à l’aéroport, et de l’hôtel Baron, à moins de deux kilomètres de là.

Des dizaines de tués

Elles ont provoqué le décès d’au moins 13 soldats américains, à cinq jours de l’échéance qu’avait fixée le président Joe Biden pour retirer ses troupes du pays. Le régime taliban fait état d’au moins 20 morts et 52 blessés. Les médias américains se font, eux, l’écho d’un bilan supérieur à 100 morts au total. L’agence Reuters évoque dans son dernier bilan la mort de 72 Afghans et des 13 soldats américains.

Dans la soirée, l’attaque suicide a été revendiquée par l’État islamique (EI) Province du Khorasan, selon Site Intelligence, centre américain spécialisé dans la surveillance des groupes islamistes et extrémistes. L’organisation parle cependant d’un seul combattant qui a déclenché sa ceinture explosive, alors que les États-Unis ont évoqué deux attentats suicides suivis d’une fusillade.

Une troisième explosion a été entendue plus tard dans la nuit, mais le régime taliban aurait indiqué qu’elle était due à des destructions d’équipements par l’armée américaine. Ce que cette dernière n’a pas confirmé directement. Le Pentagone dit craindre de nouveaux attentats, selon différents modes opératoires, ces prochains jours: attentat suicide, voiture piégée et attaque à la roquette contre un avion.

Les talibans, les États-Unis et de nombreux pays ont en tout cas condamné ces attaques meurtrières. Lors d’une allocution jeudi soir, Joe Biden a promis de «pourchasser» les auteurs de l’attentat.