POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

La dose de rappel obligatoirement sur rendez-vous



Le gouvernement régule l’accès à la dose de rappel. (Photo d’archives: EU/Anthony Dehez)

Le gouvernement régule l’accès à la dose de rappel. (Photo d’archives: EU/Anthony Dehez)

À partir de ce mercredi 1er décembre, il n’est plus possible de recevoir sa deuxième ou troisième dose sans rendez-vous dans les centres de vaccination Victor Hugo, Esch-Belval et Ettelbruck.

Est-ce à cause des files d’attente qui s’allongent devant les centres de vaccination? Le ministère de la Santé n’a pas encore répondu à Paperjam. Quoi qu’il en soit, à partir du mercredi 1er décembre, les doses «booster» ne pourront plus s’effectuer sans rendez-vous dans les trois centres de vaccination Victor Hugo, Esch-Belval et Ettelbruck, annonce le gouvernement dans un communiqué de presse datant du mardi 30 novembre. «La population adulte concernée par le booster est donc priée d’attendre l’invitation que le gouvernement luxembourgeois lui enverra par courrier postal, dans lequel les démarches à suivre seront indiquées de façon détaillée.»

Pour rappel, ceux ayant eu un vaccin à deux doses (Moderna ou BioNTech/Pfizer) sont concernés six mois après un schéma vaccinal complet. Ceux ayant été vaccinés avec la solution du laboratoire AstraZeneca le sont quatre mois après un schéma vaccinal complet. Enfin, ceux ayant eu un vaccin à dose unique (Johnson & Johnson) le sont un mois après. La dose de rappel est ouverte à toutes les personnes de plus de 18 ans.  

Le communiqué précise aussi que, dans ces trois centres, «seule la première dose peut être administrée sans rendez-vous».  Est-ce aussi le cas dans d’autres lieux de vaccination, comme les bus? Questionné, le ministère n’a, à nouveau, pas répondu à Paperjam.