ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

face au coronavirus

La tech luxembourgeoise a 20 offres pour aider



Tous pour un et un pour tous. La tech luxembourgeoise offre des solutions et du réseau pour aider tous azimuts. (Photo: Shutterstock)

Tous pour un et un pour tous. La tech luxembourgeoise offre des solutions et du réseau pour aider tous azimuts. (Photo: Shutterstock)

Comme dans beaucoup d’autres pays, des start-up, des fournisseurs officiels de technologie et des institutionnels offrent des solutions aux PME, aux chercheurs ou à certaines populations. Revue des possibilités de la «Tech4Good» face au coronavirus.

Si l’État a directement décliné un plan de soutien aux entreprises du pays , qu’elles soient petites ou grandes avant de déployer l'artillerie lourde pour soutenir l'économie, les acteurs eux-mêmes se mobilisent pour offrir leurs compétences technologiques. À l’heure du confinement, il faut souvent des outils d’un nouveau genre dans un certain nombre de situations.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais si vous menez ce genre d’action pendant cette période, faites-le-nous savoir par e-mail à thierry.labro@maisonmoderne.com .

Des coachs pour apprendre à travailler à distance. Le télétravail a connu un coup de boost comme jamais. Encore faut-il savoir comment bien travailler. Tetyana Karpenko  et Lisa Francis-Jennings  ont lancé une plateforme en ligne qui valorise l’expertise des formateurs, offre un abonnement gratuit aux professionnels qui aident les autres à faire face au stress du travail à distance, à acquérir les compétences et à rester concentrés. Sur la plateforme, les coachs et les formateurs peuvent présenter et créer leurs cours en ligne gratuitement.

Le matchmaker de l’aide. Geek et pirate avant de devenir élu de la Nation, Sven Clement a lancé sa plate-forme de mise en relation de gens qui veulent aider et de gens qui ont besoin d’aide. Une plate-forme solidaire qui recense déjà plus de 300 offres d’aide. Précision en période de polémique stérile sur les langues, le site est en six langues.

Des vouchers pour payer sans risque. En tandem avec son colistier de toujours Jerry Weyer, Sven Clement a aussi lancé Bong.lu , plate-forme où un commerçant peut inviter ses clients à venir et à choisir un voucher, par l’intermédiaire d’un simple virement. La plate-forme est mise à disposition sans frais d’abonnement.

Hacknowledge prête à aider les hôpitaux. La start-up luxembourgo suisse Hacknowledge, spécialisée dans la cybersécurité, a annoncé offrir sa solution à tous les hôpitaux luxembourgeois et suisses, pour les aider à se protéger des cybermenaces, en plein boom, pendant toute la durée de la crise.

Polaar Energy met son stock à disposition. La start-up du LCI  Polaar Energy indique vouloir mettre tout son stock de matériel de détection des fuites d’eau et d’électricité  à disposition des hôpitaux et structures de soins, pour qu’ils ne rencontrent pas le moindre problème dans cette période sensible. Son CEO, Christophe Antoine, se tient à disposition.

Bondweaver met son AI à disposition. Bondweaver met son logiciel gratuitement à disposition des institutions luxembourgeoises et européennes et des PME pour les aider à identifier les canaux de communication les plus efficaces. La solution a été modifiée pour être facile à mettre en œuvre.

LuxCreators pour un site internet. Communiquer, en temps de crise, est un élément vital. Bogdan Toader, à la tête de LuxCreators , propose aux PME qui n’ont pas de site internet ou qui ont un vieux site internet de leur offrir un nouveau site internet et de les aider à faciliter leur présence sur les réseaux sociaux. Les trois premières offres sont gratuites pendant trois mois pour chaque site et pour la vidéo, l’entrepreneur propose 80% de réduction.

Klin prêt à proposer ses services au personnel soignant. Selon nos informations, la start-up Klin , spécialisée dans le nettoyage et le repassage de vêtements, a proposé aux autorités de prendre en charge les besoins des salariés du secteur de la santé, surtout des frontaliers qui seraient amenés à résider dans des hôtels.

MIXvoip offre sa solution de téléconférence. Dans un post sur Linkedin, le CEO de MIXvoip, Loïc Didelot, a annoncé que l’opérateur mettait sa solution de téléconférence à disposition.

Double coup de la Lhoft. La Luxembourg House of Financial Technology a annoncé lundi offrir un panorama des aides disponibles pour les start-up et les PME . La Lhoft a organisé un webinar, mercredi, de midi à 13 heures, avec son CEO Nasir Zubairi, un conseiller du ministère de l’Économie, Frédéric Becker, et Jean-Luc Bermes, responsable du financement des PME et coordinateur de la garantie européenne InnovFin à la BCEE. Une initiative qui devrait se renouveler.

Emailtree pour 0 euro. Emailtree a décidé de proposer une offre de base de sa solution de gestion intelligente des courriers électroniques à 0 euro . Sa valeur en temps normale est de 599 euros. Un compte Emailtree AI en SaaS permet de traiter 1.000 mails sortants grâce à ses algorithmes. À l’issue de ces 1.000 mails, les entreprises auront une réduction de 50%.

Deux sites pour les free-lances. Max Gutenkauf, de Digital Luxembourg, a lancé un site web qui connecte les free-lances et les entrepreneurs. Johnny Lagneau et le studio d’innovation Warrigal ont eux aussi annoncé le lancement de Kyosai, pour les mêmes raisons.

Une plate-forme pour les incubateurs. Jusqu’à fin avril (pour l’instant) - l'offre a été prolongée d'un mois, la start-up Compellio met à disposition sa plate-forme de gestion des processus d’incubation aux entrepreneurs, incubateurs, équipes de développement ou projets de recherche. Tous les détails de cette opération se trouvent ici .

De l’intelligence artificielle pour l’excellence opérationnelle. Picc et Firis proposent  leur solution d’excellence opérationnelle, adossée à de l’intelligence artificielle , pour rendre les recherches et les avancées sur le vaccin plus efficaces et plus rapides. En contact avec les autorités européennes, les deux start-up ont commencé à unifier 20.000 documents avec une association qui regroupe 12.000 médecins.

Une page Facebook pour les indépendants. Créée par le CEO de Phoenici, une start-up active dans le domaine de la cybersécurité, la page Facebook pour les indépendants et les start-upper  réunit plus de 5.000 personnes. Giovanni Patri avait émis un certain nombre d’idées qui pourraient être utiles dans une interview qu’il avait accordée à Paperjam. 

La Tech School mobilisée au quotidien. Depuis le début du confinement, la Tech School multiplie les initiatives en direction des étudiants et de ceux qui auraient envie d’apprendre à bricoler de nouvelles choses.

Des sets de données à disposition. Conçue à la base pour servir l’industrie financière ou le monde économique, la start-up Rejustify met à disposition , plutôt pour les chercheurs, une partie des 600 millions de sets de données qu’elle a «reformatées» pour qu’elles soient utilisables. 

Du temps et des puzzles. Le projet luxembourgo-finlandais AnalysisMode a besoin d’internautes pour aider les chercheurs à se rapprocher de la formule d’un vaccin. C’est ludique et le Luxembourg est pour l’instant largement en tête de ceux qui aident. Tout est sur le site pour bien comprendre .

Une plate-forme digitale pour les plus âgés. Generup a lancé sa plate-forme de services, en période de coronavirus, pour aider les personnes considérées comme les plus vulnérables (+65 ans). Un site à l’ergonomie particulière qui veut recréer du lien .

Six mois de Teams offerts. L’annonce est arrivée vendredi: EuroDNS offre six mois d’abonnement à Teams , l’outil collaboratif de Microsoft. Avec le boom du télétravail, encouragé par les autorités, cela peut être utile. Une deuxième société, Elgon, propose la même offre