ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

La Lhoft à la recherche des fintech de demain

Dix candidats et cinq fois 50.000 euros pour Kickstarter



Des fintech, des regtech, mais aussi, par exemple, la start-up roumaine PayPact, spécialisée dans le processus d’assurance automobile, participeront au Kickstarter de la Lhoft à partir de mardi. (Photo: Shutterstock)

Des fintech, des regtech, mais aussi, par exemple, la start-up roumaine PayPact, spécialisée dans le processus d’assurance automobile, participeront au Kickstarter de la Lhoft à partir de mardi. (Photo: Shutterstock)

À peine la Lhoft a-t-elle terminé la nouvelle saison de «Catapult: Inclusion Africa» qu’elle annonce déjà les 10 lauréats de son programme suivant, «Catapult: Kickstarter», pour accélérer le développement de fintech ou regtech. Cinq d’entre eux recevront 50.000 euros de subvention.

La Lhoft ne s’arrête jamais. A peine a-t-elle mis fin, ce jeudi soir, à la nouvelle édition de son programme d’accélération de fintech africaines autour de l’inclusion sociale, elle a diffusé la liste des dix start-up, fintech ou regtech, retenues pour le prochain programme, lui aussi soutenu par le ministère de l’Économie et en collaboration avec Luxembourg for Finance (LFF), Expon Capital et MiddleGame Ventures (MGV). Entre autres.

À partir de mardi prochain et jusqu’à un dernier événement de pitching public le vendredi 25 juin, les dix lauréats participeront à des tutoriels en classe, à des discussions d’experts, à la découverte de clients, à des défis, des réunions individuelles, des sessions de pitching, de mentorat et des événements de réseautage. Cinq des dix entreprises participantes pourront accéder jusqu’à 50.000 euros de subventions du ministère luxembourgeois de l’Économie, sur la base du respect des critères d’éligibilité.

«La qualité des entreprises est claire», a commenté le CEO de la Lhoft, Nasir Zubairi . «Nous pensons que les participants tireront un grand bénéfice de ce programme et de la connexion avec la communauté financière luxembourgeoise; à l’inverse, nous pensons que ces entreprises ont également beaucoup à offrir à la place financière pour résoudre les principaux défis auxquels les institutions sont confrontées. Nous avons été surpris de recevoir 107 candidatures de plus de 36 pays pour cette première édition du programme; c’est vraiment fantastique de voir un tel intérêt pour la fintech luxembourgeoise et la Lhoft.»

Les dix lauréats

Unum IOS (Luxembourg): développe des solutions technologiques de gouvernance pour le marché de la gestion de fonds d’investissement, offrant efficacité et réduction des risques en standardisant les entrées de données, en automatisant les processus et en créant des rapports de gouvernance significatifs.

Go2insure (Slovénie): est une équipe de professionnels de l’assurance avec plus de 60 ans d’expérience combinée, allant de la conception et du développement de produits aux stratégies de croissance commerciale et à la gestion opérationnelle. Assurer la tranquillité d’esprit aux citoyens est une mission noble, mais le secteur de l’assurance présente également de nombreux défauts, principalement liés à des pratiques de vente agressives, à des offres de produits d’assurance complexes et non transparentes et à des modèles commerciaux établis dépourvus d’approches centrées sur le client.

Greenomy (Belgique): est une plateforme SaaS regtech permettant aux entreprises et aux institutions financières de se conformer aux nouvelles règles de l’UE en matière de finance durable, y compris la taxonomie et la SFDR. L’ambition est d’apporter une contribution substantielle à l’objectif global d’atteindre la neutralité carbone avant 2050.

Meliora (Luxembourg): accorde aux gestionnaires d’alternatives un accès au marché beaucoup plus large, facilité par la mise en commun dans une structure de confiance principale personnalisée administrée numériquement. Où chaque investisseur individuel ou famille reçoit une fiducie personnalisée séparée sous la fiducie principale. Cela confère des protections supplémentaires importantes aux investisseurs par le trustee, qui assume une responsabilité fiduciaire envers les bénéficiaires.

PayPact (Roumanie): est l’AirHelp des réclamations d’assurance automobile. Le processus de dépôt des réclamations est simplifié et la durée de remboursement réduite de 40 jours à 48 heures pour les réclamations automobiles. Les évaluations objectives des dommages immédiatement après un accident permettent aux clients de choisir le meilleur plan d’action, y compris un paiement rapide directement à partir de PayPact. Si le client décide de procéder avec cette option, la réclamation est déposée via l’application web en 10 minutes et il peut choisir de recevoir l’argent directement sur son compte.

EthicsGrade (Royaume-Uni): construit un système de détection de «pastèque» basé sur l’IA. Une «pastèque» est une entreprise qui a l’air «verte» à l’extérieur, mais qui est tout sauf une analyse plus approfondie. Seront développés des services de bilan de santé, d’analyse comparative et d’audit aux clients afin qu’ils puissent déployer le modèle opérationnel approprié pour la gouvernance, comme les comités d’éthique de l’IA, et satisfaire les demandes des clients et des décideurs en matière de bonne gouvernance.

Autopay Mobility (Pologne): est une start-up qui fournit des paiements entièrement sans contact, transparents et automatiques pour la mobilité – autoroutes, parkings, ravitaillement en carburant, frais de voiture, lave-auto et service au volant. Le paiement automatique est disponible en tant qu’application mobile autonome, mais également via les applications mobiles et les applications de navigation des banques.

NodeVenture (Autriche): est une solution de conservation unique pour les actifs cryptographiques. Une technologie brevetée qui permet de stocker des cryptomonnaies hors ligne, mais de les rendre disponibles 24 heures sur 24 comme si elles étaient en ligne. 

Cygnetise Limited (Royaume-Uni): offre aux entreprises une application web pour gérer numériquement les signataires autorisés. Cela comprend la gestion des mandats bancaires (trésorerie), les pouvoirs délégués, les signataires autorisés et les listes de négociants autorisés (Mifid 2 reg). Le produit est un référentiel de signataires mondial décentralisé (utilisant la blockchain). Les entreprises en bénéficient en gérant facilement leurs listes de signatures autorisées, y compris en les partageant avec leurs homologues et les banques.

Divizend (Allemagne): est une plateforme qui s’intéresse à l’impôt sur la fortune, offrant le moyen le plus rapide de récupérer les retenues à la source sur les dividendes étrangers. Un marché de 90 milliards de dollars.