COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

DIGITAL IDENTITY

Distanciation sociale, télétravail et digital



Distanciation sociale, télétravail et digital (Crédit: Incert)

Distanciation sociale, télétravail et digital (Crédit: Incert)

La crise liée au coronavirus a bouleversé notre monde, et le retour à notre vie sociale d’avant se fait très progressivement. Mais l’impact du digital durant le confinement a été révélateur d’un futur à construire permettant de repenser, dès maintenant, nos interactions professionnelles.

Pour l’immense majorité d’entreprises dites de services, le confinement aura été l’occasion de revoir leurs procédures internes et la pertinence des outils mis à disposition de leurs employés. Nous avons tous entendu parler de l’absence d’ordinateurs portables dans certains secteurs, ou le recours à des outils personnels – avec les cybers risques associés – dans certains domaines, ou des ruptures de chaînes d’approbation dans des métiers réglementés.

De fait, les entreprises se sont mises au télétravail, les sociétés ont dû revoir leur manière de servir leurs clients, et les grands voyageurs professionnels, continuer à travailler en mobilité, mais depuis chez eux au lieu de passer leur vie dans un aéroport ou un hôtel. Pour beaucoup, il a été nécessaire de sans cesse s’adapter, pour que les équipes restent actives mais en sécurité, le tout en essayant d’avoir le moins d’effets négatifs en cascade.

Sans le digital comme moyen d’échange et d’information, encore plus d’entreprises auraient été à l’arrêt total, et nous devons tous reconnaitre l’apport de solutions simples, appréhendables et pensées pour les utilisateurs, à défaut de toujours bien préserver les données personnelles. Cet état de fait est aussi une leçon pour le secteur de l’ICT et le trop répandu modèle de développements informatiques spécifiques, pensés uniquement pour un cas particulier et sans possibilité techniques de s’adapter à des situations non prévues. Il est fort probable que les risk managers repensent leurs approches et que les acheteurs informatiques revoient leurs priorités à court terme.

La visioconférence a vu son utilisation s’accélérer, avec l’utilisation d’applications comme Cisco WebEx Meetings ou encore Microsoft Teams, qui permettent aux employés de continuer à collaborer à distance. Le télétravail a ainsi été facilité au-delà des cercles d’utilisateurs habituels. Les rendez-vous médicaux en téléconsultation sont également devenus communs, avec des chiffres d’utilisations considérables dans de nombreux pays, alors qu’une forte défiance accompagnait ce mode de médecine.

Pour notre vie personnelle, d’autres solutions ont aussi été mises en avant, comme par exemple l’application Smart Phil développée par l’agence digitale Vanksen qui permet la création de files d’attente virtuelles dans les magasins alimentaires. Également dans un objectif de solidarité, le GIE INCERT, met à disposition sa solution iDentials gratuitement et ce jusque fin septembre 2020. Cette application offre la possibilité aux commerces ou entreprises de proposer différents modes de livraisons, ou encore suggérer aux clients de venir collecter leur commande sur place en choisissant un créneau horaire.

Afin de soutenir le déconfinement, de petits gadgets ont vu le jour pour permettre aux collaborateurs de conserver une bonne distance. Ils clignotent, sonnent ou encore vibrent lorsqu’ils détectent la proximité d’un autre dispositif. Le collaborateur alors notifié peut prendre ses distances jusqu’à ce que le gadget n’émette plus de signal. Ces outils, qui sont portés par les employés, fonctionnent de manière anonyme pour respecter les règles en vigueur sur la protection des données. Ils peuvent cependant enregistrer les trajets effectués par les employés et donc donner des indications sur les zones à nettoyer au sein de l’entreprise.

Toutes les professions ont dû revoir leur mode de fonctionnement, du formateur au fleuriste, chacun a mis en place son propre plan de continuité pour préserver la pérennité de son entreprise et cela avec le support plus ou moins important du digital. Certains s’y sont même retrouvés en développant leur business autrement ou en saisissant de nouvelles opportunités. Le digital a permis une distanciation physique tout en conservant une proximité sociale, certes virtuelle, mais en limitant les risques sanitaires. Ce retour à la vie normale se fera, pour beaucoup, en reprenant la route du bureau et il convient à chacun de prendre les bonnes décisions pour préserver la sécurité de ses employés. L’intégration du digital va indéniablement s’accélérer dans de nombreux secteurs, pour mieux absorber une future deuxième vague ou une nouvelle épidémie, mais aussi pour prendre en compte une autre manière de penser sa relation au lieu de travail, y compris chez de nombreux directeurs et personnes en responsabilité.