ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Transfert

Le directeur financier d’Aperam rejoint SES



Le 6 mai, le directeur financier d’Aperam deviendra celui de SES, à un moment-clé pour l’entreprise luxembourgeoise. (Photo: SES)

Le 6 mai, le directeur financier d’Aperam deviendra celui de SES, à un moment-clé pour l’entreprise luxembourgeoise. (Photo: SES)

Dans un communiqué, ce mardi matin, SES annonce avoir recruté un nouveau directeur financier: Sandeep Jalan était directeur financier, depuis 2014, d’Aperam. Il entrera en fonction le 6 mai.

Près de six mois après qu’Andrew Browne a décidé de quitter SES, le leader mondial des opérateurs de satellites annonce ce mardi matin lui avoir trouvé un successeur en la personne de Sandeep Jalan. L’Indien, installé au Luxembourg depuis longtemps, est directeur financier d’Aperam et prendra ses nouvelles fonctions le 6 mai.

Il travaillait pour ArcelorMittal depuis 1999, où il a occupé divers postes, dont celui de directeur financier d’ArcelorMittal Long Carbon Europe et a fait partie de l’équipe M&A responsable de nombreuses acquisitions dans les secteurs de l’acier et des mines. Il fut également le directeur financier et le secrétaire général d’Ispat Alloys Ltd de 1993 à 1999.

M. Jalan est diplômé en commerce de la Banaras Hindu University (BHU), comptable agréé (équivalent du CPA) et secrétaire de la société des instituts respectifs en Inde. Il a également suivi un programme de formation des cadres sur le leadership à la London Business School et un programme de formation des cadres sur la finance stratégique à l’IMD de Lausanne.

«Je suis ravi d’accueillir Sandeep au sein de l’équipe de direction de SES en tant que nouveau directeur financier», a indiqué le CEO de SES, Steve Collar . «Dès le moment où je l’ai rencontré, j’étais convaincu que sa riche expérience dans les secteurs internationaux à forte intensité de capital allait être un excellent complément à l’équipe. Il a un palmarès incroyable en tant que directeur financier d’une entreprise cotée en bourse prospère, et ses rôles aux niveaux corporatif et opérationnel apporteront une grande valeur à SES et à nos parties prenantes.»

De gros chantiers l’attendent entre le fruit financier de la 5G, l’endettement du groupe et le financement de la prochaine génération des supersatellites de SES au moment où ses nouveaux concurrents américains, comme Space X, expédient des dizaines de minisatellites à basse orbite pour un nouveau business model.