COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

INVESTISSEMENTS & ETF

«Digital Economy» dans le contexte post-Covid



«Digital Economy» dans le contexte post-Covid. (Crédit: Lyxor ETF)

«Digital Economy» dans le contexte post-Covid. (Crédit: Lyxor ETF)

L’économie numérique est rapidement devenue un thème-clé pour les investisseurs, avec des risques et des opportunités apparus dans le sillage de la crise sanitaire actuelle. Lyxor ETF vous propose de découvrir les points de vue de MSCI et Costas Andriopoulos, expert de cette thématique.

La dépendance «digitale»

La pandémie de Covid-19, dont l'évolution demeure incertaine, continue de bouleverser nos vies, ainsi que l’économie mondiale. Une chose est claire, cependant: malgré l'expérience du SRAS dans certains pays et de nombreux exercices de planification, nous n’étions tout simplement pas prêts à faire face à une telle crise. Prévoyance et action préventive ont fait défaut au niveau de l’exécutif.1 Les mesures de confinement, la fermeture des frontières et la distanciation sociale ont révélé à bon nombre d’entre nous à quel point l’économie numérique avait gagné en importance ces dernières années (paiements en ligne, robotique, impression 3D, cybersécurité, e-commerce, économie du partage, médias sociaux et cloud computing). Toutes les grandes crises récentes, qu’il s'agisse de l’éclatement de la bulle Internet, des attentats du 11 septembre, ou encore de la crise financière mondiale de 2008, semblent avoir eu pour effet de favoriser la transition vers l’économie numérique.2

Les paiements «digitaux»

La fermeture des commerces non essentiels aux quatre coins du monde s’est traduite par une véritable envolée des achats en ligne.3 Dans ce contexte, de nombreux commerçants se sont tournés vers le dématérialisé. Selon une enquête menée fin mars 2020 par l’Electronic Transactions Association (ETA), 27% des petites entreprises américaines ont fait état d’une augmentation du nombre de paiements sans contact via smartphones et cartes sans contact.4 Les sociétés de transfert numérique ont par ailleurs tiré parti de cet environnement. Remitly, une entreprise basée à Seattle spécialisée dans les transferts de fonds internationaux, a ainsi enregistré une croissance de sa clientèle et de son volume de transactions de 100% et 40% respectivement entre février et mars.5 Pour McKinsey and Company, la situation actuelle met une nouvelle fois en lumière la résilience et la fiabilité des systèmes de paiement, comme cela avait déjà été le cas lors des crises précédentes.6

Le développement de la connectivité et de la numérisation, alimenté par l’explosion de la quantité de données accessibles et par la vitesse et la portée de l’Internet (mobile), devrait demeurer très important et toucher l’ensemble des secteurs, pays et marchés. L’économie numérique représente ainsi des opportunités de croissance qui peuvent être capturées dans les portefeuilles d’investissement, notamment à travers les ETF. Sans oublier que les ETF présentent un risque de perte en capital.

Si vous êtes un investisseur professionnel et souhaitez en savoir plus sur la gamme de Lyxor ETF dans ce domaine, nous vous invitons à visiter notre site internet .

Retrouvez l’intégralité de Investissements & ETF

1 https://a16z.com/2020/04/18/its-time-tobuild/ 2 https://www.marketwatch.com/story/workfrom-home-routines-speed-the-shift-to-cloudcomputing-services-2020-03-24 3 https://www.digitalcommerce360.com/article/coronavirus-impact-online-retail/ 4 https://www.prnewswire.com/news-releases/small-business-owners-see-expanded-use-of-contactless-some-increases-in-salesduring-covid-19-301038612.html 5 https://www.geekwire.com/2020/seattle-startup-remitly-sees-growth-covid-19-crisis-accelerates-shift-digital-remittances/ 6 https://www.mckinsey.com/industries/financial-services/our-insights/how-payments-can-adjust-to-the-coronavirus-pandemic-andhelp-the-world-adapt

Costas Andriopoulos (BSc, MSc, PhD) est professeur d’innovation et d’entrepreneuriat, directeur du Cass X (Centre de recherche pour l’innovation et la perturbation) et doyen associé pour l’entrepreneuriat à la Cass Business School (City, University of London). Il est également directeur général d’Avyssos Advisors Ltd., une société de conseil en gestion de l’innovation. Costas est internationalement reconnu pour son travail sur l’ambidextérité organisationnelle; comment les entreprises des marchés à grande vitesse peuvent exceller à la fois dans l’innovation incrémentale (exploitant les capacités actuelles) et discontinue (explorant dans un nouvel espace). Ses recherches, financées par le Carnegie Trust et la Commission européenne, entre autres, ont été publiées dans des revues universitaires et des praticiens de premier plan à comité de lecture. Costas est consultant en affaires, éducateur et conseiller actif, travaillant avec des PDG et des équipes seniors dans le monde. 

Informations importantes

Le présent article est publié à titre strictement informatif et ne constitue pas un conseil d’investissement. Lyxor ETF n’appuie ni ne promeut les sociétés citées dans cet article, de quelque façon que ce soit. Les opinions exprimées dans le présent article sont celles de Martin Ford. Elles n’engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Lyxor International Asset Management ou de la Société Générale. Capital à risque. Veuillez lire notre Avertissement en matière de risque ci-dessous.

Ce document est destiné exclusivement à des investisseurs agissant pour compte propre et appartenant à la classification «contreparties éligibles» ou «clients professionnels au sens de la directive 2014/65/EU relative aux marchés d’instruments financiers.

Ce document est de nature commerciale et non règlementaire. Avant tout investissement dans ce produit, les investisseurs sont invités à se rapprocher de leurs conseils financiers, fiscaux, comptables et juridiques. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

Les UCITS ETFs Lyxor sont des fonds français ou luxembourgeois, agréés respectivement par l’Autorité des marchés financiers ou la Commission de Surveillance du Secteur Financier, et dont les parts ou actions sont autorisées à la commercialisation dans plusieurs pays européens (les Pays de Commercialisation) conformément à l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. Lyxor International Asset Management (LIAM) recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique «Profil de risque» de la documentation produit (prospectus et DICI, le cas échéant). Le prospectus en français (pour les UCITS ETFs français) ou en anglais (pour les UCITS ETFs luxembourgeois), ainsi que le DICI dans les langues des Pays de Commercialisation sont disponibles gratuitement sur www.lyxoretf.com ou sur demande auprès de client-services-etf@lyxor.com .

La composition actualisée du portefeuille d’investissement des UCITS ETFs Lyxor est mentionnée sur le site www.lyxoretf.com . En outre, la valeur liquidative indicative figure sur les pages Reuters et Bloomberg du produit et peut également être mentionnée sur les sites internet des places de cotation du produit. Les UCITS ETFs font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité du produit en bourse, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique. Les parts ou actions de l’OPCVM coté («UCITS ETF») acquises sur le marché secondaire ne peuvent généralement pas être directement revendues à l’OPCVM coté. Les investisseurs doivent acheter et vendre les parts/actions sur un marché secondaire avec l’assistance d’un intermédiaire (par exemple un courtier) et peuvent ainsi supporter des frais. En outre, il est possible que les investisseurs paient davantage que la valeur nette d’inventaire actuelle lorsqu’ils achètent des parts /actions et reçoivent moins que la valeur nette d’inventaire actuelle à la revente.

Ces produits comportent un risque de perte en capital. Leur valeur de remboursement peut être inférieure au montant investi. Dans le pire des scénarii, les investisseurs peuvent perdre jusqu’à la totalité de leur investissement. Il n’y a aucune garantie que l’objectif du fonds soit atteint. Le fonds peut ne pas toujours être en mesure de répliquer parfaitement la performance de(s) (l’) indice(s).

Les indices et marques utilisées dans ce document sont la propriété intellectuelle des sponsors d’indices et leur utilisation est soumise à licence. Les UCITS ETFs Lyxor ne bénéficient pas, de quelque manière que ce soit, du parrainage, du soutien ou de la promotion des sponsors d’indices, qui n’assument aucune responsabilité en lien avec ces produits.

Les indices ne sont ni parrainés, ni approuvés, ni vendus par Société Générale ou LIAM. Ni Société Générale ni LIAM n’assumeront une quelconque responsabilité à ce titre.

Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas enregistrées en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le U.S. Securities Act) et ne peuvent être ni offertes, ni cédées, ni transférées, ni transmises, ni attribuées aux États-Unis d’Amérique ou à tout ressortissant américain (US Person) tel que ce terme est défini par la Réglementation S de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (Regulation S of the US Securities Act). Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas offertes à des US Persons. Les parts ou actions des UCITS ETFs seront offertes uniquement en dehors des États-Unis d’Amérique à des personnes n’étant pas des ressortissants américains (non-US Persons).

Aux fins des présentes, une US Person désigne, mais sans s’y limiter, toute personne physique résidant aux États-Unis d’Amérique, toute entité organisée ou constituée en vertu du droit des États-Unis d’Amérique, certaines entités organisées ou constituées en dehors des États-Unis d’Amérique par des ressortissants américains, ou tout compte détenu au profit d’un tel ressortissant américain.

Ce document ne constitue, de la part de Société Générale, LIAM ou l’une de leur filiale, ni une offre, ni la sollicitation d’une offre en vue de l’achat ou de la vente du produit qui y est décrit.

Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2014/91/EU) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.