POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Carburants

Le diesel garde la cote



Le diesel continue à très bien se vendre en tant que carburant routier au Luxembourg. Les volumes sortis des pompes étaient même en nette augmentation au cours des premiers mois de 2019 par rapport à 2018.

On lit souvent que le diesel a de moins en moins la cote. Pointé du doigt comme étant très polluant, le prix de ce carburant devient aussi de moins en moins attractif au fil des années. L’augmentation des accises au Luxembourg en mai dernier a d’ailleurs été de 1 cent par litre d’essence, mais de 2 cents pour le litre de diesel.

Moins de moteurs au diesel

Cela a évidemment un impact sur les ventes de véhicules. Les motorisations diesel ont tendance à se tasser, tandis que l’essence et autres augmentent.

Le député Mars Di Bartolomeo a donc interrogé le ministre des Finances Pierre Gramegna afin de connaître l’évolution des ventes de carburants.

Des chiffres donnés, il découle que le diesel garde toujours la cote. Il est vrai que les transporteurs internationaux sont nombreux à transiter par le Luxembourg et à y remplir les réservoirs des camions, souvent gourmands. Les volumes vendus étaient donc en nette augmentation au cours des quatre premiers mois de l’année, avant une inversion de la tendance en mai puis des ventes presque similaires en juin.

Les volumes de vente d’essence sont aussi en hausse au cours du premier semestre 2019 par rapport à 2018, à l’exception de mai.