COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

HR BUSINESS PARTNER

Développement de carrière: intraprenons!



289555.jpg

Marion Mokhtari, Talantlers Olivier TOUSSAINT

Fusion des mots «interne» et «entrepreneuriat», l'intrapreneuriat repose sur l’idée que des collaborateurs peuvent entreprendre à l’intérieur d’une organisation. Pour prendre corps, une approche visant à susciter et développer cet esprit est nécessaire. Quels bénéfices pour l’employé? L’employeur?

Un intrapreneur se caractérise par la mise à profit de ses qualités entrepreneuriales au sein d’une organisation. Mais qui sont ces employés qui se comportent comme des entrepreneurs pour transformer des organisations dont ils ne sont pas à la tête, qui conçoivent et réalisent des innovations, souvent à contre-courant? Et comment les entreprises peuvent-elles réellement en tirer profit?

Reconnaître l’intrapreneur

Certaines qualités sont communes aux intrapreneurs. A commencer par l’engagement. Les intrapreneurs sont des individus engagés dans ce qu’ils accomplissent. L’intrapreneur observe et interroge les modus operandi. Sa curiosité le mène à explorer de nouvelles pistes. L’intuition, la créativité et l’imagination sont des éléments essentiels dans sa boîte à outils. S’en suit le sens de l’innovation, c’est-à-dire la facilité à définir des contextes nouveaux et de fonctionner en dehors des sentiers battus. Être intrapreneur requiert souvent de trouver des alliés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’organisation. De plus, dans le cas d’une société de taille importante , les habiletés de communication ainsi qu’une profonde connaissance de la société peuvent être très importantes pour multiplier les points d’accroches tant à l’intérieur de son département qu’ailleurs dans l’organisation, ainsi qu’à divers niveaux hiérarchiques. Présent dans toutes les dimensions d’un processus intrapreneurial, l’apprentissage est le principal leitmotiv. Au fond, un intrapreneur est fondamentalement tourné vers le développement de ses compétences.

Intraprendre pour apprendre

L’intrapreneuriat constitue un enjeu pour le développement des compétences surtout dans un marché de l’emploi parfois en rupture. Or, la gestion de projets innovants au sein d’une entreprise représente une situation d’apprentissage inédite pour un collaborateur. Cette dernière permet de découvrir de façon transversale une organisation et de comprendre de l’intérieur l’ensemble des mécanismes favorisant ou inhibant les dynamiques de changement, de transformation et d’innovation. In fine, l’intrapreneur part à la découverte de soft skills précieuses au travers de ses expériences : capacité à communiquer, résolution de problèmes, management, proactivité, etc.

De manière générale, l’esprit intrapreneurial permet de prendre les rênes de sa carrière et d’être en phase avec ce que nous souhaitons devenir. Ce type de profil évolue, de fait, plus vite que les autres. L’intrapreneur apprend à créer de la valeur par lui-même. Cette capacité lui permet d’accéder à un poste à responsabilités.

Favoriser la culture de l’intrapreneuriat

L’intrapreneuriat constitue un puissant vecteur d’innovation stratégique pour les entreprises capables de s’en saisir. S’il est conçu sous le prisme de l’innovation organisationnelle, mobilisant les idées, les compétences et les capacités créatives des collaborateurs, l’intrapreneuriat permet à l’entreprise d’entrer dans des logiques d’innovation plus prononcées.

Encore faut-il lever certaines barrières et se positionner dans une dynamique de co-construction. Dans ce contexte, les ressources humaines jouent un rôle moteur dans la mise en oeuvre de l’intrapreneuriat. Le développement d’activités intrapreneuriales émerge souvent dans des environnements où existent des dispositifs favorisant et reconnaissant la prise d’initiatives. D’où l’importance de bâtir un modèle organisationnel axé sur l’innovation et la créativité accompagné de politiques de ressources humaines qui vont en ce sens. Le recrutement, la formation, l’évaluation, l’encadrement et la gestion des carrières sont autant de champs à prendre en compte. A titre d’exemple, les organisations favorisant des initiatives de type intrapreneuriales ont ainsi tout intérêt à intégrer cette aspiration dans leurs processus de recrutement. Outre les compétences techniques, il s’agira de prendre en considération des critères de créativité, d’autonomie, de confiance en soi, de prise d’initiatives, de flexibilité et de gestion de projets. Cet esprit intrapreneurial peut également être développé par la formation, en proposant notamment des modules centrés sur l’individu.

En conclusion, l’intrapreneuriat permet de renforcer l’engagement et la motivation des collaborateurs, mais également, pour l’entreprise, de s’engager dans la voie de l’innovation, de l’agilité et de la fluidité, permettant ainsi d’améliorer la performance globale. D’autres bénéfices émergent naturellement pour l’entreprise telles que sa marque employeur, son attractivité et sa rétention. Pour l’individu, posséder un esprit intrapreneurial, c’est s’assurer un développement constant de ses compétences et donc de sécuriser son employabilité.

Pour en savoir plus sur Talantlers, consultez notre site

« Support éditorial et SEO par Steve Boukhers, SBK Com’sulting

Photos par Olivier Toussaint »