POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

200 candidats recherchés

Deuxième vague de recrutements dans la police



La sécurité dans le quartier Gare à Luxembourg-ville est notamment au cœur des «attentes des citoyens».  (Photo: Matic Zorman/Archives Maison Moderne)

La sécurité dans le quartier Gare à Luxembourg-ville est notamment au cœur des «attentes des citoyens».  (Photo: Matic Zorman/Archives Maison Moderne)

Le ministre de la Sécurité intérieure Henri Kox a présenté, ce mercredi 13 octobre, la nouvelle campagne de recrutement au sein de la police. 200 candidats sont recherchés.

«La dernière campagne de recrutement a rencontré un succès incroyable, j’espère qu’il en sera de même pour celle-ci», s’est félicité, ce mercredi 13 octobre, le ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox (déi Gréng). Au sein de l’École de police, le ministre présentait la nouvelle campagne de recrutement dans la police, qui débute le 20 octobre prochain pour se terminer le 3 novembre. 200 candidats sont recherchés.

«Les candidats doivent avoir réussi l’examen général auprès de l’État, dans leur carrière respective, pour avoir accès à l’épreuve générale au sein de la police», explique le directeur général de la police Philippe Schrantz. Le pays compte aujourd’hui plus de 2.200 policiers et environ 570 membres du personnel civil. L’objectif est d’atteindre 607 policiers et 240 agents civils supplémentaires d’ici 2023 .

Le «paquet de mesures» présenté le 22 octobre

Comment expliquer le succès de ces campagnes de recrutement? «Je pense que la suppression de la limite d’âge a eu un impact très positif, car beaucoup de personnes qui voulaient se reconvertir ou réorienter leur carrière se sont tournées vers la police», analyse Henri Kox. En janvier dernier, le ministre de la Sécurité intérieure avait annoncé que la première phase de la campagne de recrutement avait attiré 800 candidats – dont 700 externes – pour 200 places. Ces recrues ont démarré leur formation en avril dernier et devraient être sur le terrain d’ici 2023.

Après plusieurs semaines de débat à Luxembourg-ville au sujet de la sécurité, Henri Kox a réaffirmé sa volonté de voir les rangs de la police augmenter pour «répondre aux attentes des citoyens». Et le fameux «paquet de mesures» sur ce même thème, encore évoqué par le Premier ministre Xavier Bettel (DP), ce mardi, à l’occasion de son discours sur l’état de la Nation, «sera présenté à la Chambre des députés le 22 octobre prochain», a confié Henri Kox.