POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Secours

Deux experts du CGDIS aux Bahamas après l’ouragan



265294.jpg

Les deux volontaires, Emanuel Bourg et Philippe Hein, sont partis ce mardi 10 septembre du Findel pour 3 semaines environ. (Photo: Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire)

Suite aux destructions massives causées par le passage de l’ouragan Dorian au-dessus des Bahamas début septembre, le Centre de coordination de la réaction d’urgence a, dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’UE, sollicité l’aide du Luxembourg.

Tout comme en 2017 après le passage de l’ ouragan Irma dans les Caraïbes , la plate-forme emergency.lu va être déployée aux Bahamas après le passage de l’ouragan de catégorie 5 Dorian, le 1er septembre dernier.

Le Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC) a en effet, dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne, sollicité l’aide du Luxembourg.

Départ ce mardi 10 septembre

La ministre de l’Intérieur, Taina Bofferding , sur avis de la ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Paulette Lenert , a donc décidé du déploiement d’une équipe de deux experts en communication du groupe d’intervention spécialisé Humanitarian Intervention Team du CGDIS.

Ils seront chargés de déployer un module de communication satellitaire emergency.lu aux Bahamas. Les deux volontaires, Emanuel Bourg et Philippe Hein, sont partis ce mardi 10 septembre du Findel pour 3 semaines environ.

265285.jpg

Emergency.lu est une plate-forme mobile de télécommunications par satellite. (Photo: Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire)

Un partenariat public-privé

Emergency.lu est une plate-forme mobile de télécommunications par satellite dont l’objectif premier est de «rétablir les moyens de communication (internet, voice) après une catastrophe, de soutenir les efforts de coordination des organisations humanitaires sur le terrain et de contribuer ainsi à sauver des vies humaines dans des situations d’urgence humanitaire», explique le communiqué du gouvernement.

Il s’agit d’un partenariat public-privé constitué entre le gouvernement luxembourgeois et trois sociétés luxembourgeoises (SES Telecom Services, Hitec Luxembourg et Luxembourg Air Ambulance S.A.). «Le Luxembourg fournit des services emergency.lu en tant que bien public mondial gratuit à la communauté humanitaire. Les mêmes services sont offerts à la population et aux gouvernements des pays affectés.»