POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

plainte déposée

Un détournement de fonds présumé au SNJ



Le montant estimé du préjudice n’a pas encore été rendu public. (Photo: Shutterstock)

Le montant estimé du préjudice n’a pas encore été rendu public. (Photo: Shutterstock)

Un collaborateur du Service national de la jeunesse a été écarté de ses fonctions et est visé par une plainte pour détournement de fonds. Une instruction disciplinaire a également été ouverte à son encontre.

Au tour du Service national de la jeunesse (SNJ) d’être concerné par un détournement de fonds présumé. Un collaborateur de ce département rattaché au ministère de l’Éducation nationale, chargé de la mise en œuvre de la politique de la jeunesse et d’un centre de ressources, a été écarté de ses fonctions par le directeur du SNJ.

Selon le communiqué de presse du gouvernement, la découverte d’une «irrégularité» a permis de détecter ce qui s’apparente à un détournement de fonds, dénoncé au procureur d’État. Le montant n’a pas été dévoilé.

Les faits sont tels que «le commissaire de gouvernement chargé de l’instruction disciplinaire a également été saisi aux fins de procéder à une instruction disciplinaire contre le collaborateur en question».

Des perquisitions ont été menées

Le Parquet a ensuite confirmé «l’ouverture d’une information judiciaire». 

Il a été précisé que «des enquêteurs de la police judiciaire ont effectué mardi, le 1er décembre 2020, sur mandat du juge d’instruction de Luxembourg, des perquisitions, notamment au domicile de la personne visée et sur son lieu de travail. Le fonctionnaire en question a été arrêté par la suite et entendu par le juge d’instruction, qui a ordonné en date de ce jour son placement en détention préventive.» La personne concernée «a été inculpée, entre autres, des chefs de détournement de deniers publics, de vol domestique et d’escroquerie au détriment du SNJ pour un montant restant à déterminer par l’enquête en cours».