LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Zoom sur À la Soupe



a_la_soupe.jpg

Pascal Henrot et Isabelle Jans, chevilles ouvrières de À la Soupe. (Photio: David Laurent)

Cela fait déjà quatre ans qu’À la Soupe a ouvert dans une des rues piétonnes du centre de Luxembourg. Depuis, cet espace principalement connu par le bouche à oreille ne désemplit pas, servant jusqu’à un nombre record de 720 couverts en une journée au mois de juin !

Le concept ? Il est simple : un bar à soupes, mais des soupes de qualité, réalisées avec de bons produits, parfois élaborées selon des méthodes et associations héritées de la cuisine gastronomique. Une seconde adresse vient d’ouvrir à la Gare et une autre, encore plus ambitieuse, est en préparation à la Cloche d’Or.

Derrière ce succès, il y a l’aventure d’un petit groupe de talents issus de différents milieux, mais qui ont tous travaillé dans l’univers du luxe et dans de grandes villes : Isabelle Jans, formée dans les hautes sphères de la restauration étoilée et longtemps co-capitaine du feu Speltz, Pascal Henrot, chef aguerri ayant travaillé pour les plus prestigieux restaurants à travers le monde, et des créatifs comme Axel Kufus (designer), sa femme Sibylle Jans (galeriste) et Judith Queins (graphic designer). Ensemble, ils ont mis sur pied ce concept simple, mais si bien pensé qu’il va être décliné prochainement en franchise.

«Ce projet est une synthèse de tout ce que nous avons vécu dans notre vie professionnelle et personnelle», explique Pascal Henrot. «Nous y avons ajouté notre émotion et notre vision d’une mondialisation raisonnée.» Pour «nourrir le monde entier», ils commencent par Luxembourg. «Par son caractère multiculturel, Luxembourg est en adéquation parfaite avec ce que nous sommes. Dans un monde dématérialisé, où tout se retrouve sur une tablette, nous avons ressenti ce besoin d’une éducation basique, d’un lieu où l’on puisse échanger autour d’une table. Sans être rétrogrades, nous souhaitons mettre en œuvre une culture du respect, en adéquation avec notre temps. En cela, nos soupes nous ressemblent.»

Des recettes variées, une décoration soignée et l’amour du travail bien fait leur ont permis de fidéliser quelque 2.000 clients et attirent de plus en plus les groupes des tour-operators. L’équipe travaille actuellement à la mise en place d’une nouvelle adresse à la Cloche d’Or. Local de production, elle pourrait aussi s’ouvrir au public courant 2014 comme un nouveau lieu de vie et une plateforme dédiée à la gastronomie. Les mois à venir devraient également voir le début du système de franchise, avec comme première étape la création d’un kiosque à Metz. Un projet à la fois doux et conquérant.

9, rue Chimay (centre-ville) et 4, rue Bender (Gare) à Luxembourg
www.alasoupe.net