POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Cartographie de la pandémie

Le dépistage massif commence avec 1.500 tests par jour



La fréquence du nombre de tests va augmenter dans les semaines à venir: dès la semaine prochaine, l’objectif est de passer à 65.000 tests réalisés par semaine. Puis, à partir de juin, les capacités logistiques devraient permettre d’effectuer jusqu’à 20.000 tests par jour. (Photo: Shutterstock)

La fréquence du nombre de tests va augmenter dans les semaines à venir: dès la semaine prochaine, l’objectif est de passer à 65.000 tests réalisés par semaine. Puis, à partir de juin, les capacités logistiques devraient permettre d’effectuer jusqu’à 20.000 tests par jour. (Photo: Shutterstock)

Le dépistage massif de la population luxembourgeoise a commencé mardi, mais avec une capacité limitée à 1.500 tests par jour. Cette capacité devrait augmenter dans les prochaines semaines, pour atteindre 20.000 tests par jour en juin.

Le projet de dépistage massif de la population luxembourgeoise a commencé mardi, selon RTL. À l’origine, le dépistage aurait dû atteindre une capacité de 20.000 tests par jour dès le 19 mai , mais un report avait été annoncé la semaine dernière. Si le dépistage a finalement bien commencé ce mardi, la capacité reste limitée à 1.500 tests par jour.

Le personnel enseignant du cycle 1 est le premier contingent invité à se faire tester. «Il s’agit maintenant de tester des processus pour être certains que les systèmes informatiques impliqués fonctionnent correctement», a expliqué à RTL le CEO du Luxembourg Institute of Health (LIH), Ulf Nehrbass . «Il est évident que tout doit d’abord passer par une période test. Et c’est ce qui va se produire ces prochains jours, où environ 1.500 tests vont être effectués pour vérifier si le système informatique est suffisamment robuste.»

Dans les prochaines semaines, la fréquence du nombre de tests augmentera: dès la semaine prochaine, l’objectif passera à 65.000 tests réalisés par semaine. D’autres groupes de la population recevront alors un coupon pour aller se faire tester. Les 17 stations où la population pourra se faire tester devraient aussi être opérationnelles au plus tard la semaine prochaine. Puis, à partir de juin, les capacités logistiques devraient permettre d’effectuer jusqu’à 20.000 tests par jour.

Recours au pooling

Pour augmenter cette capacité, Ulf Nehrbass explique qu’il faudra recourir à la méthode du pooling: «On peut continuer à augmenter la production en mesurant jusqu’à quatre tests en même temps», explique-t-il. «Cela s’appelle le pooling. Si la prévalence est faible, on est plus efficace avec cette méthode de pooling, sans perdre de sensibilité.» Puis, si un regroupement de tests revient positif, chaque test est alors une nouvelle fois analysé individuellement.

Ces tests à grande échelle tenteront de détecter les patients asymptomatiques qui, selon les estimations de l’étude «CON-VINCE» , pourraient être au nombre de 1.500 dans le pays. Le but étant par la suite d’isoler ces personnes infectées, afin de limiter les contaminations.