PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Nomination

Denise Voss rebondit à la présidence de Luxflag



249226.jpg

Denise Voss, avec Sachin Vankalas et Thomas Seale: Luxflag se prépare à monter en régime. (Photo: Mike Zenari)

Denise Voss remplace Thomas Seale à la présidence de l’agence de labellisation Luxflag. Une mission de soutien d’un futur acteur de poids de la Place luxembourgeoise après avoir présidé l’Alfi pendant quatre ans.

Vingt-quatre heures après avoir cédé son poste de présidente de l’Association luxembourgeoise des fonds d’investissement (Alfi), Denise Voss vient d’être élue présidente de Luxflag, au terme de l’assemblée générale du 20 juin après-midi.

Elle remplace Thomas Seale, qui a présidé l’organisme de labellisation au cours des sept dernières années. Pour Denise Voss, conducting officer chez Franklin Templeton Investments, c’est un changement dans la continuité dans la mesure où l’Alfi fait partie des membres fondateurs de Luxflag, avec l’ABBL, Ada, la Bourse de Luxembourg et Luxembourg for Finance.

«L’investissement responsable est aussi devenu le troisième pilier de l’Alfi, aux côtés des Ucits et des fonds alternatifs», pointe la nouvelle présidente.

Un nouveau directeur général

Le mouvement se poursuit donc chez Luxflag. Le 1er juin dernier, c’est au niveau de la direction générale que du changement est intervenu. Sachin Vankalas , actif dans la maison depuis huit ans,  a remplacé Mario Mantrisi,  qui a occupé le poste pendant 17 mois.

Lorsque M. Vankalas est entré en 2011 chez Luxflag, le nombre de fonds labellisés était d’à peine 24. Aujourd’hui, après la labellisation de 20 nouveaux fonds par le conseil d’administration du 20 juin, elle en compte 136. Une progression de 30% déjà depuis la fin de l’exercice 2018 (103 fonds labellisés).

«Nous devrions poursuivre la progression à ce rythme cette année», estime Sachin Vankalas. «Toutes les études nous montrent que l’intérêt pour les investissements responsables grandit très vite. Il y a une demande claire de la population, des investisseurs et un grand potentiel puisque les montants nécessaires au changement climatique se calculent en milliers de milliards d’euros.»

Mais Luxflag a aussi l’avantage de proposer la labellisation de fonds au niveau international alors que les autres agences nationales restent plutôt locales. Les fonds luxembourgeois restent largement majoritaires, mais des labels sont aussi accordés actuellement à des fonds français, belges, allemands et, depuis peu, irlandais.

Toutes les études nous montrent que l’intérêt pour les investissements responsables grandit très vite.
Sachin Vankalas

Sachin Vankalas,  directeur général,  Luxflag

«Quand Luxflag a été créé en 2006, nous avons fait figure de précurseurs», rappelle Thomas Seale. «Aujourd’hui, on constate que l’investissement responsable est devenu un sujet essentiel et que nous sommes à la pointe de cette tendance.»

La prochaine étape sera la création de labels européens. L’organisme affirme regarder cela avec intérêt et sans crainte de concurrence. «Nous avons beaucoup collaboré au sein des groupes constitués par la Commission européenne, mais désormais, nous attendons de voir la forme que prendront ces labels pour nous positionner», précise l’ancien président.